NOUVELLES

Ebola: l'OMS fait état de progrès au Libéria et en Guinée

01/12/2014 10:13 EST | Actualisé 31/01/2015 05:12 EST

GENÈVE - L'Organisation mondiale de la Santé a indiqué lundi que le Libéria et la Guinée ont réussi, tel qu'espéré, à isoler 70 pour cent des personnes infectées par le virus Ebola et à enterrer sécuritairement 70 pour cent des victimes avant le 1er décembre.

Le docteur Bruce Aylward a indiqué que ces mêmes objectifs ont probablement été atteints dans l'ouest de la Sierra Leone, et qu'il s'attend à ce que la situation s'améliore à travers le pays au cours des prochaines semaines.

Le docteur Aylward a déclaré aux journalistes, lundi à Genève, que le plan ambitieux mis de l'avant par l'OMS pour freiner l'épidémie démontre qu'il est possible de combler l'écart énorme entre l'ampleur de la maladie et la capacité de réponse.

Il a toutefois prévenu que l'atteinte de ces objectifs n'entraîne pas automatiquement la disparition des nouvelles infections et des pratiques funéraires dangereuses.

À Freetown, en Sierra Leone, le directeur exécutif du Centre national de réponse à l'Ebola, le major à la retraite Alfred Palo Conteh, a reconnu «qu'en ce qui concerne la cible d'isolement de 70 pour cent, nous n'avons pas bien fait et nous aurions pu faire mieux».

Il a dit que les responsables ont besoin de plus de lits de quarantaine et que 400 lits sont attendus au cours des deux prochaines semaines.

Le responsable de la lutte à l'Ebola pour les Nations unies, David Nabarro, a déclaré aux journalistes, à Freetown, que «l'intensité de la transmission dans certains coins de la Sierra Leone est très élevée et la situation demeure grave tous les jours, et elle pourrait se détériorer».

Au cours des deux derniers mois, des «progrès énormes» ont été réalisés pour freiner la propagation de la maladie, a-t-il ajouté, et les 60 prochains jours seront cruciaux — «il revient aux Sierra-léonais eux-mêmes de faire une différence».

PLUS:pc