NOUVELLES

Affaire Raynolds: un expert doute de l'analyse des conservateurs

01/12/2014 05:09 EST | Actualisé 31/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - Un expert de la vérification audio à des fins judiciaires a semé le doute sur l'analyse d'une conversation enregistrée impliquant le candidat libéral Marlo Raynolds menée par le Parti conservateur.

Geoffrey Stewart Morrison dit que l'expert des conservateurs s'est servi d'une méthodologie imparfaite et discréditée pour analyser cette conversation portant sur les intentions du gouvernement Harper de permettre le fractionnement des revenus à des fins fiscales. Il ajoute qu'aucune méthode n'est absolument certaine. Contrairement à ce que prétend l'expert des conservateurs, on ne peut pas conclure à 100 pour cent que les propos controversés puissent être attribués à M. Raynolds, le candidat du PLC dans la circonscription de Banff-Airdrie, en Alberta.

La conversation en question a été enregistrée par une jeune militante conservatrice lors d'une assemblée publique qui s'est déroulée à Canmore, le mois dernier.

Un des participants — M. Raynolds, accusent les conservateurs — affirme que les couples ayant des enfants utiliseraient plutôt l'argent économisé grâce au fractionnement des revenus pour s'acheter des télévisions et des autos au lieu de le dépenser pour leurs enfants.

Ce commentaire serait plutôt sorti de la bouche d'un autre participant à la conversation, Tam McTavish, ont affirmé celui-ci et M. Raynolds dans une déclaration écrite sous serment.

Geoffrey Stewart Morrison est l'ancien directeur d'un laboratoire de l'Université de la Nouvelle-Galle du Sud, en Australie. Selon lui, il faudrait investir des milliers de dollars et plusieurs semaines pour mener une analyse appropriée de la conversation, compte tenu de la piètre qualité technique de l'enregistrement.

PLUS:pc