NOUVELLES

Saison de misère pour les Blue Jackets et les Oilers, au quart de la campagne

30/11/2014 01:17 EST | Actualisé 30/01/2015 05:12 EST

TORONTO - Au moment où le présumé premier choix Connor McDavid reste à l'écart avec une fracture à la main droite, on commence à bien cerner quels sont les clubs des bas-fonds, dans la Ligue nationale.

Les Blue Jackets et les Oilers semblent avoir de bonnes chances de pouvoir repêcher l'attaquant ontarien, avec six victoires en 23 et 24 matches.

Les Jackets n'ont pas gagné depuis six matches, ce qui s'ajoute à une séquence de neuf revers d'affilée plus tôt dans la saison.

En raison notamment de blessures à Sergei Bobrovsky, Brandon Dubinsky, Mark Letstu et Fedor Tyutin, Columbus est dernier de la ligue avec 14 points, deux de moins qu'Edmonton.

Les Oilers ont été vaincus à leurs neuf dernières rencontres, et tout indique que pour une septième année de suite, ils seront parmi les 10 premières équipes à se présenter au podium, lors du prochain repêchage.

Ils ont déjà dans leurs rangs les premiers choix de 2010 à 2012 en Taylor Hall, Ryan Nugent-Hopkins et Nail Yakupov.

«C'est extrêmement dur et pénible à vivre pour tout le monde dans l'organisation, a dit l'entraîneur des Oilers, Dallas Eakins. Il faut se dire que ça va finir par nous rendre extrêmement forts mentalement.»

Les Sabres remettent en question leur place avec les prolétaires avec cinq gains en six matches, après seulement trois victoires à leurs 17 premiers matches.

«Il faut continuer de profiter de nos occasions et rester positifs», a résumé le gardien Jhonas Enroth.

En Caroline (17 points en 23 matches), on a été tellement déçu d'Alexander Semin qu'on l'a laissé de côté contre Phoenix au début de novembre, même s'il était en santé.

Le Russe n'avait récolté que deux passes en huit matches, lui dont le contrat a été prolongé de cinq ans pour 35 M $ en mars 2013. Et en 10 matches depuis son séjour sur la passerelle, il n'a ajouté que trois mentions d'aide à sa fiche.

Du côté des Flyers, quatre revers consécutifs ont fait glisser le rendement du club à 8-12-3. Ils ont perdu huit de leurs neuf dernières rencontres, permettant au moins cinq buts en trois occasions.

«Nous sommes meilleurs que ce qu'indique notre fiche, a fait valoir le d.g. Ron Hextall. Cela dit, il ne faut pas nier qu'il faut se réveiller. Je ne suis pas satisfait de ce qui se passe.»

Les Flyers auront par ailleurs tout un défi sur la côte Ouest en affrontant les Sharks, les Ducks et les Kings, de mardi à samedi.

Les Sharks ont un début de saison ordinaire, mais Los Angeles se trouve à égalité au sommet de la ligue avec 10 gains à la maison, tandis qu'Anaheim occupe le quatrième rang dans l'Ouest avec une fiche de 14-6-5.

PLUS:pc