NOUVELLES

Un pêcheur est reconnu coupable d'homicide involontaire en Nouvelle-Écosse

29/11/2014 04:55 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST

PORT HAWKESBURY, N.-É. - Un pêcheur de homards du Cap-Breton a été reconnu coupable d'homicide involontaire dans la mort d'un homme à la mer.

Joseph James Landry, âgé de 67 ans, de Petite-Anse, avait plaidé non coupable de meurtre non prémédité dans la mort l'an dernier de Philip Boudreau.

La femme de Landry a essuyé des larmes après le prononcé du verdict, samedi, mais l'accusé n'a montré aucune réaction visible. Il est gardé en détention, avec une audience sur la peine prévue le 29 janvier.

Le corps de Philip Boudreau, 43 ans, n'a pas été trouvé, mais le procureur de la Couronne Steve Drake a fait valoir au jury que sa mort avait été le résultat d'une attaque persistante par un trio de pêcheurs de homards qui incluait Landry — l'un des quatre accusés dans cette affaire.

Me Drake a affirmé que les Twin Maggies avaient embouti à trois reprises le bateau de Philip Boudreau à l'embouchure du havre de Petit-de-Grat le 1er juin 2013. Il a soutenu que Landry avait tiré quatre fois avec un fusil, et atteint une fois Philip Boudreau à une jambe.

Le bateau de Philip Boudreau s'est renversé après avoir été frappé une troisième fois, et il a été ensuite traîné avec une gaffe jusqu'à la mer, a dit le procureur.

Des entrevues sur vidéo diffusées durant le procès ont révélé que Landry avait initialement dit à la police avoir ouvert le feu et embouti le bateau de Philip Boudreau après que ce dernier eut coupé son piège à homards et menacé de mettre le feu à sa maison.

Landry a d'abord clamé son innocence, avant de changer sa version des faits, disant qu'il avait tiré à quatre reprises vers Philip Boudreau et avait eu l'intention de le tuer, ajoutant qu'il avait pris la direction du Twin Maggies et fait basculer le bateau de la victime.

Landry a dit avoir voulu «détruire» Philip Boudreau, l'accusant de l'avoir harcelé pendant des années.

Il a par la suite dit à un enquêteur de la GRC avoir signifié à l'équipage du Twin Maggies qu'il avait fait une «erreur» qu'il regrettait.

La défense a dit au jury que Landry tentait de tout prendre le blâme pour protéger les plus jeunes membres de l'équipage.

Craig Landry, cousin au troisième degré de Joseph James Landry, avait été d'abord accusé de meurtre non prémédité, mais ce chef d'accusation a été retiré. Il fait désormais face à un chef de complicité après le fait.

Le capitaine du Twin Maggies, Dwayne Matthew Samson de D'Escousse, fait aussi face à une accusation de meurtre non prémédité. Son épouse Carla Samson, propriétaire du bateau de pêcheurs, est accusée de complicité après le fait. Elle est aussi la fille de Joseph James Landry.

Ces trois accusés n'ont pas encore subi de procès.

PLUS:pc