NOUVELLES

Mariano Rajoy s'est rendu en Catalogne malgré les tensions sécessionnistes

29/11/2014 10:12 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST

BARCELONE, Espagne - Le premier ministre de l'Espagne s'est rendu en Catalogne à peine 20 jours après la tenue d'un scrutin informel et non contraignant visant à demander aux habitants de ce coin de pays s'ils étaient favorables à la séparation de leur région.

Prenant la parole lors d'un rassemblement organisé par sa formation politique samedi, Mariano Rajoy a déclaré que le vote symbolique a, selon les données mises à sa disposition, «échoué lamentablement».

Les responsables catalans ont, pour leur part, indiqué que 2,3 millions de personnes se sont prononcées sur une possibilité de 6, 3 millions d'électeurs et que la plupart d'entre elles ont choisi d'appuyer la sécession.

M. Rajoy, qui était entouré de plusieurs membres de son Cabinet, a dit que près des deux tiers des Catalans habilités à voter ont décidé de s'abstenir.

Il en est donc venu à la conclusion que «l'opération de propagande internationale» des autorités locales a sombré «en silence et sans fracas».

Le scrutin informel a eu lieu car les plans visant à organiser un référendum officiel ont été contrecarrés par le gouvernement de Mariano Rajoy qui a contesté en cour la légalité d'une pareille consultation.

PLUS:pc