NOUVELLES

Mahmoud Abbas prendra les grands moyens pour stopper l'occupation israélienne

29/11/2014 11:46 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST
Anadolu Agency via Getty Images
RAMALLAH, WEST BANK - AUGUST 16: Palestinian President Mahmoud Abbas speaks during a ministerial cabinet meeting regarding ceasefire with Israel on August 16, 2014 in Ramallah, West Bank. (Photo by Issam Rimawi/Anadolu Agency/Getty Images)

CAIRE, Égypte - Le président palestinien Mahmoud Abbasa dit, samedi, qu'il souhaite que le Conseil de sécurité des Nations unies puisse étudier une résolution prévoyant la fin de l'occupation israélienne au plus tard en novembre 2016.

Il a affirmé en présence des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe que, par le passé, il s'était abstenu de défendre cette positionà plusieurs reprises à la demande de Washington mais que son peuple ne peut désormais plus se permettre d'attendre encore longtemps.

Il a dit que le «statu quo n'est plus tolérable à une époque où le gouvernement israélien continue ses attaques, ses efforts de colonisation [...] et sa confiscation de territoires».

M. Abbas a précisé qu'il allait maintenant lancer des consultations sur la résolution sans, toutefois, fixer d'échéancier précis en lien avec cette étape.

De leur côté, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont unanimement endossé l'idée de Mahmoud Abbas de se tourner vers le Conseil de sécurité des Nations unies. Ils ont également salué son désir d'organiser des consultations.

Malgré ces appuis, l'adoption de la résolution est bien loin d'être garantie notamment parce que les États-Unis risquent fort d'imposer leur veto dans ce dossier.

La démarche palestinienne peut donc être perçue comme étant largement symbolique.

M. Abbas a déjà mentionné que si la démarche n'était pas fructueuse, d'autres options pourraient être explorées.

Selon lui, les Palestiniens pourraient notamment choisir de se tourner vers la Cour pénale internationale.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Israël: nombreuses émeutes après que la police eut abattu un Arabe de 22 ans