NOUVELLES

Le fondeur québécois Alex Harvey termine 14e à la première Coupe du monde

29/11/2014 01:35 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST

KUUSAMO, Finlande - Alex Harvey a été le meilleur fondeur canadien et a entamé la longue route vers PyeongChang 2018 en terminant en 14e place lors de la première épreuve de la saison de Coupe du monde, tenue à Kuusamo en Finlande samedi.

Seul Canadien à se tailler un poste parmi les rondes finales des 30 meilleurs, l'athlète de 26 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges n'a pu passer la première ronde des finales en terminant troisième de sa vague.

Après avoir pris le 17e rang des qualifications, Harvey a grimpé quelques échelons lors des quarts de finale. Troisième de sa vague, il n'a toutefois pu accéder à l'étape suivante.

«Chaque fois que je mets un dossard, je veux gagner et je crois en mes chances. Par contre, j'ai toujours un peu de difficulté à retrouver mes marques en début de saison. D'ailleurs, je n'ai réussi aucun podium avant Nöel dans ma carrière, a indiqué Harvey.

«À pareille date l'an dernier, sur le même parcours, j'avais fini 38e. Alors je suis très content du résultat d'aujourd'hui et les sensations sont bonnes. Je pense être plus en forme cette année que par le passé, mais il faut y aller une étape à la fois.»

Fort de sa meilleure saison en carrière où il a terminé troisième au classement général de la Coupe du monde avec huit podiums et deux victoires, l'athlète olympique a démontré sa patience lors du quart de finale en skiant à l'arrière du peloton de six. La cadence s'est accélérée au fil de la course et Harvey a trébuché sur le tracé en amorçant une remontée dans une côte. De retour sur ses skis, Harvey a accéléré le rythme mais n'a pu terminer parmi les deux premiers pour assurer sa participation à la ronde semi finale suivante.

«C'est un parcours vraiment court, alors ça part à 100 pour cent dès le début. Je ne suis pas très rapide dans les premiers mètres alors je ne m'attendais pas à être premier ou deuxième en partant. Mon plan, c'était d'être fort à partir du dernier tiers de la montée jusqu'à l'arrivée, a expliqué Harvey.

«J'étais quand même bien placé dans la dernière montée. Sauf qu'une fois arrivé en haut, quand c'était le moment de donner un coup, je me suis un peu enfargé dans mes skis et j'ai perdu l'équilibre. Ça m'a fait perdre une dizaine de mètres sur les meneurs. C'était pas mal joué à ce moment-là. Je me suis retrouvé cinquième, mais j'ai quand même réussi à remonter en troisième place et à finir pas trop loin des deux premiers, qui avançaient automatiquement en demi-finale.»

«Alex a démontré sa grande forme aujourd'hui, mais je crois que nous bénéficierons d'encore plus de courses», a pour sa part déclaré Tor Arne Hetland, le nouvel entraîneur de Coupe du monde de Ski de Fond Canada.

«Nous devons skier un peu plus vite. Les autres nations ont été meilleures que nous mais nous devons rester patients.»

Aucun autre athlète masculin canadien ne s'est qualifié pour la ronde des 30. Le Torontois Len Valjas a égalé sa marque de l'an dernier en terminant en 39e place. Devon Kershaw de Sudbury s'est classé au 57e rang.

Les Norvégiens ont raflé le podium. Eiril Brandsal a été le meilleur. Petter Northug s'est retrouvé sur la deuxième marche du podium alors que leur compatriote Sondre Turvoil Fossli a terminé troisième.

Chez les femmes, la Norvégienne Marit Bjoergen s'est emparée de la médaille d'or. La Slovène Katja Visnar a terminé deuxième alors qu'une autre Norvégienne, Maiken Caspersen Falla s'est vu remettre la médaille de bronze.

Seule Canadienne à prendre part à cette épreuve classique, l'Ontarienne Perianne Jones a terminé en 48e position.

La Coupe du monde se poursuit dimanche à Kuusamo en Finlande avec les épreuves de 10 km et 15 km classique.

PLUS:pc