NOUVELLES

Journée sans achat samedi: les instigateurs veulent la simplicité volontaire

29/11/2014 08:52 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST
Bloomberg via Getty Images
Shoppers vie for copies of video games at a Black Friday sale at a Wal-Mart Stores Inc. store in Mentor, Ohio, U.S., on Thursday, Nov. 24, 2011. Retailers are pouring on the discounts to attract consumers grappling with 9 percent unemployment and a slower U.S. economic expansion than previously estimated. Photographer: Daniel Acker/Bloomberg via Getty Images

MONTRÉAL - Entre le Vendredi Fou et le Cyberlundi se tient samedi au Canada et au Québec, la Journée sans achat.

Les instigateurs de l’événement dénonçent la surconsommation, et incitent les citoyens à faire un arrêt et à réfléchir sur leurs habitudes de consommation.

À LIRE AUSSI:

»Black Friday: la folie est de retour avec batailles, arrestations et rabais (PHOTOS/VIDÉO)

Ils essaient de faire prendre conscience aux consommateurs de leur processus de décision lorsqu’ils achètent des marchandises.

Les adeptes prônent la simplicité volontaire, tant au niveau économique que social et environnemental.

Ils souhaitent une «consommation responsable» en cette période des fêtes.

Cette Journée sans achat a été lancée il y a 22 ans. Elle se tient le dernier samedi de novembre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La folie du Black Friday