DIVERTISSEMENT

Des images de la vedette française Nabilla en prison dévoilées par «Closer»

28/11/2014 06:42 EST | Actualisé 28/11/2014 06:42 EST
Capture Closer

"Une détenue presque comme les autres". C'est ainsi que Closer qualifie Nabilla, dont le magazine people s'est procuré une vidéo depuis le quartier pour femmes de la maison d'arrêt de Versailles. Soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau à son petit ami Thomas Vergara, la starlette y a été placée en détention provisoire le 9 novembre.

Mise en examen pour "tentative de meurtre", la jeune femme de 22 ans apparaît sur la vidéo (ainsi que les photos publiées dans le magazine papier) au cours d'une promenade dans la cour de la prison. "On la disait abattue ou déprimée, nous avons retrouvé une Nabilla qui se bat", selon Closer, qui explique qu'elle s'est "déjà fait des copines" avec lesquelles elle "rigole". Elle ne serait donc pas à l'isolement mais seulement "sous surveillance particulière".

Une vidéo filmée clandestinement

Selon le magazine, son quotidien "s'est singulièrement amélioré depuis que la juge d'instruction en charge de l'affaire lui a accordé la possibilité de téléphoner". Nabilla se "changerait également les idées" en prenant des cours de français et de coiffure, mais aussi grâce au soutien de ses fans sur Twitter et par courrier, explique son avocat Me Christian Saint-Palais.

Au vu de ces images, il paraît évident que la vidéo a été filmée clandestinement, peut-être à l'aide d'un téléphone portable. Comme le note Le Parisien, "la prise de photographies ou d'images de détenus dans l'enceinte même d'une maison d'arrêt ne manquera pas de soulever un certain nombre de questions", au premier rang desquelles la sécurité aux abords d'un établissement pénitentiaire.

Vendredi, l'avocat de Nabilla a annoncé qu'il allait porter plainte après la diffusion de ces images. "Des rumeurs faisaient état d'une vidéo qui allait sortir, et elles se sont concrétisées, a-t-il réagi auprès de BFMTV. Je suis affligé par ce vol d'images. Je n'ai pas encore parlé à ma cliente, mais nous allons porter plainte demain (samedi, ndlr), contre ceux qui ont pris les images et ceux qui les ont diffusées. Le procureur aura la charge d'identifier toutes ces personnes..."

La question s'était déjà posée lorsqu'une vidéo du rappeur Rohff en promenade dans la cour la prison de Fresnes avait circulé fin avril. Mais il s'est avéré qu'il s'agissait d'un "fake".

Bientôt sous contrôle judiciaire?

Nabilla a été placée en détention notamment pour éviter qu'elle ne se concerte avec Thomas Vergara, la jeune femme ayant avancé des versions jugées peu crédibles depuis les faits, évoquant une agression commise par trois inconnus -un scénario démenti par les images de vidéosurveillance- et affirmant ensuite que son petit ami, sous l'emprise de cocaïne, s'était blessé tout seul.

Nabilla aurait, selon son compagnon, "nettoyé le couteau" qui l'a blessé avant de le jeter à quelques mètres de l'hôtel, à l'endroit où les enquêteurs l'ont retrouvé. Des investigations sur l'arme sont en cours.

Les avocats de Nabilla, célèbre pour son "Allô, non mais allô quoi!" devenu culte, espéraient que leur cliente soit placée sous contrôle judiciaire. "L'enquête a évolué, la partie civile (le compagnon de Nabilla, ndlr) a longuement été entendue par la juge d'instruction. Du coup, la détention provisoire n'est plus nécessaire", avaient estimé Me Christian Saint-Palais et Martin Desrues.

Un couple "ancré dans la violence"

Thomas Vergara, 28 ans, a pour la première fois mis en cause directement sa compagne le 18 novembre, évoquant une altercation "pour un motif futile" et assurant que c'était bien elle qui avait porté le coup de couteau. "A ce stade, on ne sait pas si ce coup a été porté volontairement ou dans la confusion", a précisé le parquet de Nanterre.

L'idylle de Nabilla et de Thomas a toujours été tumultueuse, d'après leur entourage qui évoque un couple "ancré dans la violence". Devant la juge d'instruction, Nabilla s'est posée en victime d'un homme "violent", "sous l'emprise de la drogue", un portrait peu flatteur relayé par certains de ses proches, mais vivement contesté par l'intéressé.

Aucun fait de violence sur Nabilla n'est avéré à ce jour. La starlette n'a "jamais porté plainte" contre son compagnon. "Aucun certificat médical, aucune main courante ne prouvent ses allégations", selon le parquet.

Histoire largement publique

La justice soupçonne en revanche la jeune femme d'avoir déjà blessé son petit ami avec une arme blanche en août dans les Bouches-du-Rhône. "Elle a raconté qu'il s'était planté tout seul un grand couteau de cuisine dans le dos, une version peu crédible. Plusieurs éléments laissent à penser que c'est bien elle qui l'avait attaqué", d'après le ministère public.

L'histoire d'amour ente Nabilla et Thomas Vergara, rencontré en 2013 sur le tournage de l'émission "Les Anges de la téléréalité", a toujours été largement publique, alimentée par les tweets du couple, suivie en temps réel par la presse people, les réseaux sociaux et dans "Allô Nabilla" une émission sur NRJ12 consacrée à la jeune femme.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les potins de stars