NOUVELLES

La Russie teste avec succès un nouveau missile balistique intercontinental

28/11/2014 01:30 EST | Actualisé 28/01/2015 05:12 EST

MOSCOU - La Russie a testé vendredi avec succès un nouveau missile balistique intercontinental.

C'était la deuxième fois en autant de mois que la marine russe procédait au lancement réussi d'un missile Bulava. Ce missile est en développement depuis dix ans et représente le programme militaire le plus dispendieux et le plus ambitieux de la Russie depuis l'implosion de l'Union soviétique.

Le ministère russe de la Défense a révélé que le sous-marin nucléaire Alexander Nevsky a tiré un Bulava depuis une positions sous-marine dans la mer de Barents. Les ogives du missile ont ensuite frappé leurs objectifs désignés sur la péninsule du Kamtchatka, loin dans l'est de la Russie.

Le Bulava a souffert de nombreuses anomalies au fil des ans, au point où la survie du programme semblait menacée.

Ces problèmes semblent maintenant réglés et trois sous-marins nucléaires de classe Borei en sont armés. Deux d'entre eux, le Alexander Nevsky et le Iouri Dolgoruki, sont déjà en service, et un troisième le sera sous peu. Au total, huit sous-marins nucléaires de classe Borei doivent être construits.

Le remplacement des sous-marins nucléaires russes trône au sommet des priorités militaires du Kremlin, qui prévoit dépenser 400 milliards $ US d'ici 2020 pour acquérir de nouvelles armes.

Les médias russes rapportent que le Bulava a une portée de 8000 kilomètres et qu'il peut emporter dix ogives nucléaires. Des responsables militaires le disent capable de pénétrer n'importe quel système de défense antimissile.

PLUS:pc