NOUVELLES

Anciens combattants: un investissement pourrait être étalé sur 50 ans

28/11/2014 06:46 EST | Actualisé 28/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - Le gouvernement Harper s'est retrouvé une fois de plus sur la sellette vendredi, alors que certains médias ont révélé que l'argent investi par le ministère des Anciens Combattants pour la santé mentale des vétérans pourrait être réparti sur 50 ans.

Le secrétaire parlementaire du ministère, Parm Gill, ne s'est pas aventuré à donner des chiffres, mais il a assuré que le gouvernement allait de l'avant avec la construction d'une clinique pour les victimes de blessures de stress opérationnel à Halifax. Des bureaux satellites seront ouverts partout au pays, a-t-il précisé.

Dimanche dernier, le ministre Julian Fantino avait annoncé un investissement de 200 millions $ pour améliorer les soins prodigués aux anciens combattants. Une somme répartie sur cinq à six ans, selon M. Fantino.

Or, une enquête du «Globe and Mail» publiée vendredi a dévoilé que seulement 19 millions $ seraient injectés dans ces projets, alors que le reste serait placé ailleurs dans le ministère pour les 50 prochaines années.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice estime qu'il s'agit d'un manque de respect envers d'anciens soldats qui ont des besoins urgents.

Les conservateurs s'étaient retrouvés dans un embarras similaire il y a quelques années lorsqu'ils avaient promis de rédiger une nouvelle charte des vétérans, une mesure évaluée à 2 milliards $. Ils avaient été forcés d'admettre plus tard que la somme était dédiée aux budgets ultérieurs.

PLUS:pc