NOUVELLES

Un vaccin semble prometteur contre l'Ebola, mais surtout en fortes doses

27/11/2014 10:40 EST | Actualisé 27/01/2015 05:12 EST

TORONTO - Une seule dose d'un vaccin contre le virus Ebola développé aux États-Unis semble offrir une bonne protection face à la maladie, démontre une étude publiée en ligne mercredi par le prestigieux New England Journal of Medicine.

L'étude prévient toutefois que la dose requise est passablement élevée, ce qui pourrait se révéler problématique.

Les sujets qui ont reçu la plus forte des deux doses testées ont développé une réponse immunitaire comparable aux primates non humains, non vaccinés, qui ont survécu à une exposition normalement mortelle au virus. Plusieurs d'entre eux ont aussi ressenti des effets secondaires allant de faibles à modérés.

Le vaccin a été conçu par des chercheurs de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses. Il est développé par le géant pharmaceutique GSK.

Le directeur de l'institut, le docteur Anthony Fauci, a admis que la dose efficace semble particulièrement élevée, mais il estime que cela n'est pas un obstacle insurmontable. Il faudra simplement produire de plus grandes quantités du vaccin pour mener les essais cliniques nécessaires, a-t-il dit, ou éventuellement pour vacciner les populations à risque.

Il a aussi souligné qu'un autre essai clinique vérifie actuellement l'efficacité d'une dose intermédiaire.

Le vaccin chAd3 est conçu pour combattre les souches Zaïre et Soudan du virus Ebola. La souche Zaïre est responsable de l'épidémie actuelle, qui a fait plus de 16 000 malades et près de 5700 morts depuis un an.

Il existes cinq souches différentes du virus Ebola, mais les infections humaines sont presque toutes causées par les souches Zaïre, Soudan et Bundibugyo.

PLUS:pc