NOUVELLES

Torstar ferme les publications numériques de sept de ses journaux «Metro»

27/11/2014 03:59 EST | Actualisé 27/01/2015 05:12 EST
CP

TORONTO - Torstar met fin à la publication en ligne de ses quotidiens «Metro» dans les sept villes du pays où le journal gratuit n'était déjà plus imprimé.

L'entreprise torontoise a fermé jeudi les sites internet des journaux Metro de Hamilton, Windsor, Kitchener et London, en Ontario, de même que ceux de Regina, Saskatoon et Victoria. Deux journalistes et un rédacteur en chef perdent leur emploi, a indiqué jeudi le porte-parole de Torstar, Bob Hepburn.

Torstar a estimé que dans ces marchés, «la publication en ligne seulement n'était pas un modèle d'affaires viable», a expliqué M. Hepburn.

En juillet, Star Media Group, une division de Torstar (TSX:TS.B), annonçait la fermeture de ses quotidiens papier Metro à Regina, Saskatoon et London, pour concentrer ses efforts sur les marchés qui offrent le plus de potentiel. Metro continuera par ailleurs à publier des nouvelles en ligne dans les sept autres villes où les journaux papier sont toujours distribués: Halifax, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver.

L'édition montréalaise du journal Métro, qui est publiée par Transcontinental (TSX:TCL.A), n'est pas touchée par les changements annoncés jeudi.

Par ailleurs, Torstar a aussi annoncé l'élimination de six postes à Toronto, une décision qui n'est pas liée à ses journaux Metro.

L'entreprise de presse cherche à se recentrer dans un marché en évolution rapide et constante. Son quotidien phare, le Toronto Star, a d'abord imposé un verrou d'accès payant aux lecteurs de sa version numérique, puis a annoncé qu'il songeait à l'éliminer après un essai de moins d'un an. Le contenu en ligne du Toronto Star doit être gratuit l'automne prochain. Torstar mise plutôt sur sa collaboration d'affaires avec le quotidien montréalais La Presse pour mettre au point une version tablette du Star.

Torstar a aussi annoncé plus tôt cette année des mises à pied au Toronto Star et la vente des romans Harlequin à News Corp., pour une somme de 455 millions $.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation pour Radio-Canada