NOUVELLES

Un projet artistique qui teste les limites de la peau humaine (PHOTOS)

27/11/2014 12:21 EST | Actualisé 27/11/2014 12:21 EST

Photoshop, tout le monde connaît… Les revues à potins nous ont habitués à des peaux humaines lisses, brillantes et la plupart du temps même retouchées, donnant à la chair une fausse apparence, presque comme du plastique.

L'artiste néerlandaise Juuke Schoorl a voulu aller à l’inverse de ces fausses perceptions avec sa série de photos intitulée «Rek», dans laquelle elle tente d’illustrer différentes possibilités esthétiques de la peau, littéralement, et ce sans la moindre retouche.

seidman

«J’ai été inspirée par la matérialité de la peau humaine à savoir comment celle-ci réagit face à des stimulus externes», a expliqué l’artiste au Huffpost États-Unis. «L’adaptabilité de ce curieux matériel extensible m’a étonnée et j’ai réalisé qu’il était beaucoup plus malléable que nous le pensons».

Avec du fil à pêche notamment, Schoorl apporte une nouvelle dimension à la peau et capture l’étrangeté de cette structure biologique.

En exposant ses sujets dans un contexte esthétique plutôt que médical ou scientifique, Schoorl espère que l’on appréciera davantage la peau humaine à sa juste valeur, car après tout, c’est elle qui nous enveloppe.

Ce texte a été publié sur le site du Huffpost États-Unis et adapté de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Photoshop dans 18 pays