NOUVELLES

Ferguson: les parents de Michael Brown ne croient pas un mot du récit du policier qui a tué leur fils

26/11/2014 09:48 EST | Actualisé 26/11/2014 09:49 EST
FABRICE COFFRINI via Getty Images
Michael Brown Sr (R) and Lesley McSpadden, parents of the unarmed black teenager Michael Brown who was shot and killed by white police officer in Ferguson, Missouri last August attends a press conference on November 12, 2014 in Geneva after a session of the United Nations Committee against Torture (CAT). The CAT committee members slammed police brutality that appears to disproportionately affect minorities. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI (Photo credit should read FABRICE COFFRINI/AFP/Getty Images)

Les parents de Michael Brown, tué à Ferguson en août par un policier blanc alors qu'il n'était pas armé, ont dit mercredi "ne pas croire un mot" du récit de l'agent.

Lundi soir, puis mardi dans la nuit, des manifestations ont eu lieu dans des dizaines de villes américaines, suite à la décision d'un grand jury de ne pas poursuivre Darren Wilson, le policier blanc qui a tué le jeune Noir.

Dans la première interview qu'il a accordée à la presse depuis l'incident, Darren Wilson a assuré que Michael Brown l'avait agressé et tenté de s'emparer de son arme de service.

"Il a foncé sur moi, il allait me tuer", a-t-il déclaré à la chaîne ABC.

Mais mercredi matin, la mère de Michael Brown s'est insurgé contre cette version des faits, dénonçant un "manque total de respect" à l'égard de son fils.

"Je n'en crois pas un mot. Je connais trop bien mon fils (...) Il n'aurait jamais fait ça. Il n'a jamais provoqué qui que ce soit", a expliqué Lesley McSpadden dans l'émission "This Morning" sur la chaîne CBS.

Et pour son père, Michael Brown Sr., le récit du policier est tout simplement "fou".

"Tout d'abord, mon fils respectait les forces de police? Et ensuite, quelle personne saine d'esprit oserait charger un agent de police qui a son arme en main?", s'est-il interrogé sur NBC.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestations à Ferguson