NOUVELLES

Encore de bons résultats financiers pour Postes Canada au 3e trimestre

26/11/2014 09:33 EST | Actualisé 26/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Postes Canada continue d'afficher des résultats financiers positifs, alors qu'elle n'en est qu'au début de son plan d'interruption de la livraison du courrier à domicile.

Les résultats dévoilés mercredi laissent voir que Postes Canada a enregistré un bénéfice avant impôt de 13 millions $ pour le troisième trimestre de 2014, comparativement à une perte avant impôt de 129 millions $ pour le trimestre correspondant de 2013.

La société attribue ces bons résultats aux majorations de tarifs qui ont été imposées, à la croissance continue du service de livraison de colis et à la baisse des coûts des différents avantages sociaux de son personnel.

Pour les trois premiers trimestres de l'exercice 2014, Postes Canada affiche un bénéfice net avant impôt de 39 millions $ comparativement à une perte avant impôt de 165 millions $ pour la même période en 2013.

Du côté syndical, on affirme que ces résulats financiers prouvent que les compressions annoncées ne sont pas nécessaires pour parvenir à la rentabilité.

«Les coupures annoncées par Postes Canada dans les services à la population ne sont pas justifiées; pour nous, c'est ce que ça dit. Lorsque Postes Canada dit 'on doit agir, on doit enlever la livraison à domicile, on doit réduire les effectifs', ce n'est pas justifié», a commenté en entrevue Sylvain Lapointe, directeur national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP-FTQ) pour la région du Montréal métropolitain.

Le syndicaliste note qu'en plus, «les premiers trimestres de l'année sont les trimestres les moins payants pour Postes Canada; ça veut donc dire que pour le quatrième trimestre, on s'attend à des profits indécents».

Pendant ce temps, le service de la livraison de courrier a continué de chuter. La société a enregistré une baisse de 58 millions d'articles pour le troisième trimestre de 2014 par rapport au trimestre correspondant en 2013 et une baisse de 175 millions d'articles pour les trois premiers trimestres de l'exercice 2014 par rapport à la période correspondante en 2013. Il s'agit d'une baisse de 6,1 pour cent pour le troisième trimestre et de 5,1 pour cent pour les trois premiers trimestres de l'exercice.

Pour ce qui est de la baisse des coûts des avantages sociaux du personnel, Postes Canada précise qu'ils sont attribuables aux «rendements solides» des actifs du régime de retraite et à une augmentation des taux d'actualisation utilisés pour calculer les coûts des régimes d'avantages.

Ces coûts ont donc diminué de 48 millions $ pour le troisième trimestre de l'exercice 2014 et de 161 millions $ pour les trois premiers trimestres comparativement à la période correspondante de l'an dernier.

Postes Canada a annoncé en décembre 2013 un vaste plan qui comprend la fin de la livraison du courrier à domicile et de fortes hausses de tarifs. Selon la société, ce plan «vise à redéfinir le service postal en fonction des besoins changeants des Canadiens et permettra d'en rétablir la viabilité financière».

À ce jour, 800 000 ménages au Canada sont passés du mode de livraison du courrier à domicile au mode de livraison par boîte postale communautaire. Ce nombre inclut les ménages qui sont «à différentes étapes» du processus de conversion élaboré d'ici 2015.

Postes Canada souligne d'ailleurs dans un communiqué qui accompagne ses résultats financiers que «les solides efforts déployés en vue de la consolidation des opérations de traitement, compte tenu des déclins des volumes de courrier, font réaliser des économies».

M. Lapointe estime que les pertes d'emplois dues à la fin de la livraison du courrier à domicile, jumelées à celles provoquées par l'automatisation de certaines fonctions jadis exécutées par le personnel feront ultimement perdre 10 000 emplois dans l'ensemble du pays. Mais selon lui, Postes Canada parle plutôt de 6000 à 8000 emplois.

Pour ce qui est de l'ensemble du Groupe d'entreprises de Postes Canada, il a enregistré un bénéfice avant impôt de 35 millions $ pour son troisième trimestre de 2014 par rapport à une perte avant impôt de 109 millions $ pour le trimestre correspondant en 2013.

Pour les trois premiers trimestres de l'exercice 2014, le Groupe affiche un bénéfice avant impôt de 84 millions $ comparativement à une perte avant impôt de 134 millions $ pour les trois premiers trimestres de 2013.

PLUS:pc