NOUVELLES

Les Forces canadiennes ne contesteront pas l'acquittement du soldat Watts

25/11/2014 05:29 EST | Actualisé 25/01/2015 05:12 EST

CALGARY - Les Forces canadiennes ne contesteront pas le jugement ayant renversé la condamnation d'un soldat relativement à un accident mortel survenu lors d'un entraînement en Afghanistan.

En septembre, la Cour d'appel de la cour martiale du Canada a renversé le verdict de culpabilité prononcé en 2012 contre Darryl Watts, de Calgary, pour négligence dans l'exécution de tâches militaires.

La cour avait ordonné la tenue d'un nouveau procès sur deux accusations dont le soldat avait été reconnu coupable, soit infliction illégale de lésions corporelles et un deuxième chef de négligence dans l'exécution de tâches militaires.

Une responsable des poursuites militaires a indiqué mardi que l'armée ne porterait pas le jugement devant la Cour suprême du Canada.

Dans un courriel transmis à La Presse Canadienne, la major Anne Litowski a également précisé qu'aucune décision n'avait encore été prise quant à la tenue d'un nouveau procès pour le soldat Watts. Les responsables examinent le dossier et ne savent pas encore quand ils prendront leur décision, a-t-elle dit.

Le capitaine Watts était responsable du champ de tir lorsque le caporal Josh Baker, âgé de 24 ans, a été tué dans l'explosion d'une mine antipersonnel pendant un exercice en Afghanistan, en février 2010. Quatre autres soldats avaient été grièvement blessés dans l'accident.

Durant l'exercice, les militaires n'avaient pas trouvé refuge derrière ou à bord d'un véhicule blindé, comme le prévoient les procédures de sécurité de l'armée.

La Cour d'appel de la cour martiale a estimé que le juge militaire ayant présidé le procès avait erré dans ses instructions aux jurés.

PLUS:pc