POLITIQUE

Legault fait sortir de ses gonds le président de l'Assemblée nationale (VIDÉO)

25/11/2014 04:41 EST | Actualisé 25/11/2014 04:41 EST

QUÉBEC - Le décorum en a pris pour son rhume mardi à l'Assemblée nationale.

Le chef de la CAQ et son leader parlementaire se sont fait rabrouer par le président de l'Assemblée nationale après que François Legault ait traité le premier ministre de «visage à deux faces».

Le chef de la CAQ reprochait à Philippe Couillard la modulation des frais de garderies, alors que son parti avait promis en campagne électorale de s'en tenir à l'indexation.

«Monsieur le président, la vérité c'est que le premier ministre a été élu sous de fausses représentations», a lancé François Legault lors de la période de questions au Salon bleu.

«Il a dit une chose pendant la campagne et il a fait le contraire après, a poursuivi le chef de la CAQ. Est-ce qu'il reconnaît qu'il a trahi ses engagements? Les Québécois le savent, eux autres, que le premier ministre a un visage à deux faces.»

S'en est suivi un échange corsé entre le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, et le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel. Ce dernier estimait que son chef n'avait pas à retirer ses propos, jugés non-parlementaire par Jacques Chagnon. «Fini, assoyez-vous», a tonné le président de l'Assemblée.

La formule ne semblait pas être accidentelle. En point de presse plus tôt, François Legault a utilisé trois fois l'expression «visage à deux faces» pour qualifier le premier ministre.

Un communiqué de presse de la CAQ a même repris l'expression.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La carrière de François Legault