NOUVELLES

Le TSX avance, encouragé par les ventes au détail et la croissance américaine

25/11/2014 05:18 EST | Actualisé 25/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, encouragée par la publication de données montrant une meilleure croissance que prévu des ventes des détaillants canadiens et une solide croissance économique aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 57,41 points à 15 072,82 points, après que Statistique Canada eut indiqué que les ventes au détail avaient progressé de 0,8 pour cent en septembre. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,29 cent US à 88,87 cents US.

Le huard a probablement profité mardi de la publication des plus récentes perspectives de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans lesquelles le groupe dit s'attendre à ce que le la Banque du Canada commence à hausser son taux d'intérêt directeur à la fin mai 2015, soit plus tôt que ne l'anticipent la plupart des économistes.

L'OCDE a aussi prédit que le taux de financement à un jour de la banque centrale, actuellement d'un pour cent, devrait grimper régulièrement après sa hausse de mai.

Aux États-Unis, un nouveau rapport a montré que la croissance économique du pays avait été encore plus importante que le département du Commerce ne l'avait d'abord estimé, et qu'elle avait ainsi atteint 3,9 pour cent au troisième trimestre. Les économistes s'attendaient à ce que cette révision réduise la croissance à 3,3 pour cent, par rapport à son niveau initial de 3,5 pour cent.

Malgré tout, les indices boursiers américains n'ont pas beaucoup bougé mardi. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 2,96 points à 17 814,94 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 2,38 points à 2067,03 points et que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 3,36 points à 4758,25 points.

Le secteur torontois de l'énergie a continué à nuire au TSX, avec un recul de 0,85 pour cent, en attendant une importante rencontre entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui doit avoir lieu jeudi.

Le cours du pétrole a culbuté d'environ 30 pour cent depuis qu'il a touché cet été un sommet d'environ 105 $ US. Le déclin est attribuable notamment à une hausse des réserves, un recul de la faiblesse et un raffermissement du dollar américain, qui rend plus dispendieuses toutes les matières premières dont les prix sont établis dans cette devise pour les acheteurs qui ont recours à une autre monnaie.

Les observateurs attendent de voir si les pays de l'Opep vont réduire leur production pour appuyer le prix du baril. Le cours de l'or noir a échappé mardi 1,69 $ US à 74,09 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur des titres aurifères du TSX a pour sa part avancé mardi de 4,26 pour cent, pendant que le prix du lingot d'or gagnait 1,40 $ US à 1197,10 $ US l'once à New York.

Le groupe des métaux et minerais diversifiés s'est quant à lui apprécié de 1,85 pour cent malgré le recul de 3 cents US du cours du cuivre, qui a terminé les échanges à 2,98 $ US la livre à New York.

Le groupe des biens de consommation de base a progressé de 0,67 pour cent après que la chaîne de dépanneurs Alimentation Couche-Tard (TSX:ATD.B) eut indiqué que son bénéfice net avait bondi de 25 pour cent à son plus récent trimestre, malgré un recul de 0,6 pour cent de ses revenus. Le bénéfice ajusté s'est établi à 55 cents par action, soit 1 cent de moins que ce qu'attendaient les analystes. L'action de Couche-Tard a néanmoins avancé de 1,52 $, soit quatre pour cent, à 39,70 $.

PLUS:pc