NOUVELLES

Le Canadien de Montréal est évalué à un milliard $ selon le magazine Forbes

25/11/2014 01:37 EST | Actualisé 25/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Le Canadien de Montréal s'est joint au club sélect des équipes milliardaires selon le plus récent classement établi par le magazine Forbes.

Pour la première fois, trois équipes de la Ligue nationale sont évaluées dans les dix chiffres. Malgré leurs insuccès sur la patinoire, les Maple Leafs de Toronto (1,3 milliard $ US) trônent au sommet du classement pour une neuvième année d'affilée, devant les Rangers de New York (1,1 milliard $) et le Canadien (1 milliard $).

Selon l'étude de Forbes, le Canadien, dont la valeur est en hausse de 29 pour cent depuis un an, a généré des profits de 59,8 millions $ sur des revenus de 187 millions $.

Rappelons que les frères Molson, propriétaires majoritaires de l'équipe, avaient déboursé 633 millions $ (CAN) lors de l'achat du club de hockey Canadien, du Centre Bell et du Groupe spectacles Gillett en 2009.

Le professeur de marketing André Richelieu, de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM, a énuméré quelques raisons qui contribuent au succès financier d'équipes comme le Canadien.

«Lorsque vous avez le produit, le marketing et les revenus qui proviennent en grande partie de la ligue avec ce contrat de télé faramineux, vous avez l'opportunité d'accroître non seulement la santé financière de votre organisation mais aussi de voir la valeur de la marque s'apprécier.»

Aux yeux du professeur de communications Pierre C. Bélanger, de l'Université d'Ottawa, la qualité de l'équipe de marketing du Canadien contribue également à ce succès.

Les Blackhawks de Chicago (825 millions $) et les Canucks de Vancouver (800 millions $) complètent le top-5 des équipes les plus riches de la LNH.

Stimulé par le nouveau contrat des droits de diffusion au Canada conclu avec Rogers Communications, la valeur moyenne d'une équipe de la LNH a grimpé de 18,6 pour cent au cours de la dernière année, pour se hisser à un sommet de 490 millions $.

Rogers a accepté de verser 4,6 milliards $ sur 12 ans afin de s'assurer les droits nationaux de tous les matchs de la LNH au Canada, dont ceux des séries éliminatoires et de la finale de la Coupe Stanley, sur toutes ses plateformes. C'est un montant annuel 2,6 fois supérieur aux ententes précédents pour le marché canadien.

Sur les 30 équipes de la LNH, une seule a perdu de sa valeur, les Panthers de la Floride (baisse de 21 pour cent). Les Panthers, évalués 190 millions $, auraient par ailleurs enregistré un déficit de 15,6 millions $ l'an dernier.

Pendant la saison 2013-14, la première complète depuis la conclusion d'une nouvelle convention collective, la LNH a enregistré des revenus de 3,7 milliards $, une augmentation de 9,7 pour cent par rapport à 2011-12 la précédente saison complète. Pour la même période, les bénéfices d'exploitation ont augmenté de 82 pour cent, à 453 millions $.

Tous sports confondus, le Read Madrid forme l'équipe dont la valeur est la plus élevée, à 3,44 milliards $, devant le FC Barcelone (3,2 milliards $).

PLUS:pc