DIVERTISSEMENT

L'animateur Carl Monette de Radio X s'excuse et s'explique au sujet de ses propos sexistes

25/11/2014 09:45 EST | Actualisé 25/11/2014 09:53 EST
Archives

QUÉBEC - Après une suspension d'une journée, à 11h30 mardi, l'animateur Carl Monette présentera des excuses en ouverture de son émission Monette, à CHOI 98,1 Radio X Québec, pour des propos sexistes récemment tenus en ondes.

C'est ce qu'a annoncé le propriétaire, RNC Média.

Lors d'une émission récente où il commentait un sondage sur les tâches ménagères, M. Monette a dit : «La journée où j’ai un lave-vaisselle qui me suce, fuck la blonde.» Auparavant, il avait ajouté : «Le ménage c’est pour les femmes, vous êtes bonnes là-dedans. C’est un travail de femmes le ménage, lâchez-moi ça! Vous êtes bonnes, vous checkez, vous tournez pas les coins ronds. C’est important pour vous autres la propreté.»

LIRE AUSSI:

Les différences hommes-femmes en 9 illustrations pour dénoncer le sexisme

Ces petites filles utilisent beaucoup le mot «fuck», contre le sexisme (VIDÉO)

Publicité sexiste de la SAQ: l'illusion d'un verre de vin grâce au décolleté d'une femme

« Mes propos spontanés en direct ont été mal formulés, a affirmé M. Monette mardi. Je dois admettre que j'ai été très malhabile, et j'en suis le premier malheureux. Je m'excuse donc sincèrement à toutes les personnes qui en ont été choquées et offensées avec raison. Afin de démontrer mes regrets, je verse un don de 500 $ au YWCA de Québec. »

« Les paroles tenues par Carl Monette le 17 novembre ne reflètent en rien l'opinion de notre entreprise, de ses dirigeants et de ses employés, indique Philippe Lefebvre, directeur général de CHOI 98,1 Radio X. Lors d'une discussion avec lui, nous avons convenu conjointement que des excuses publiques étaient appropriées afin de clore cet incident.»

Les propos de Carl Monette avaient scandalisé entre autres la blogueuse Sophie Durocher du Journal de Montréal.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les radiodiffuseurs publics les mieux financés par habitant