NOUVELLES

Une étude propose une police plus flexible pour être plus efficace

25/11/2014 05:01 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST
SRC

OTTAWA - Une étude dévoilée par le Conseil des académies canadiennes (CAC) propose que la police du XXIe Siècle au Canada soit plus flexible et tisse davantage de partenariats pour être plus efficace.

L'organisme signale que le modèle actuel des corps policiers municipaux doit changer et qu'il est dépassé.

La recherche du Conseil signale que le coût des services policiers ne cesse d'augmenter, s'étant établi à tout près de 13 milliards $ en 2011, même si depuis plusieurs années, le taux de criminalité ne cesse de décliner au pays.

Cette augmentation des coûts est principalement imputable aux augmentations de salaires consenties aux policiers, aux équipements et au carburant qui coûtent plus cher et aux nouveaux défis tels la cybercriminalité et l'ampleur du nombre de cas impliquant la santé mentale.

Les ministères de la Sécurité publique et de la Justice, de même que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont donc demandé au Conseil des académies canadiennes, un organisme indépendant, de se pencher sur les moyens d'améliorer la prestation de services policiers au pays.

Le panel d'experts du Conseil propose un réseautage de sécurité publique qui comprendrait les professionnels de la santé, des groupes communautaires, des organisations gouvernementales pertinentes et aussi des ressources du secteur privé.

Le Conseil des académies canadiennes soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l'élaboration de politiques publiques au Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 criminels les plus recherchés au Québec