NOUVELLES

Les titres du secteur de l'énergie font reculer la Bourse de Toronto

24/11/2014 04:44 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a mis fin lundi à une série de six gains quotidiens consécutifs, les titres du secteur de l'énergie ayant retraité à l'approche d'une rencontre importante des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), plus tard cette semaine.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 96,72 points pour clôturer à 15 015,41 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,4 cent US à 88,58 cents US.

Les marchés new-yorkais ont avancé, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant gagné 7,84 points à 17 817,9 points tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 5,91 points à 2069,41 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 41,92 points à 4754,89 points.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a effacé deux pour cent, le cours du pétrole brut ayant cédé 73 cents US à 75,78 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'Opep tiendra sa rencontre ce jeudi.

Les prix du pétrole ont culbuté d'environ 30 pour cent depuis l'été en raison d'une hausse des réserves, d'un recul de la faiblesse et d'un raffermissement du dollar américain, qui rend plus dispendieuses toutes les matières premières dont les prix sont établis dans cette devise pour les acheteurs qui ont recours à une autre monnaie.

Les observateurs du secteur pétrolier sont impatients de voir si les pays membres de l'Opep vont réduire leur production pour pallier la baisse du cours du pétrole.

Outre les secteurs de l'énergie et des mines, l'ambiance était plutôt positive sur les marchés, ce qui était attribuable en partie à la décision surprise de la banque centrale chinoise de réduire ses taux d'intérêt, vendredi.

La réduction des taux, la première en plus de deux ans, a été interprétée comme un signe que les dirigeants de la deuxième plus grande économie au monde prennent au sérieux le ralentissement de sa croissance économique. Celle-ci a reculé à 7,3 pour cent au plus récent trimestre, son plus faible niveau en cinq ans.

Sur le TSX, le secteur des mines et minerais diversifiés a effacé lundi 1,7 pour cent, tandis que le cours du cuivre laissait 3 cents US à 3,00 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère a pour sa part rendu environ un pour cent, pendant que le cours du lingot d'or perdait 2 $ US à 1195,70 $ US l'once à New York.

Les secteurs de l'industrie et de la consommation discrétionnaire ont pour leur part affiché des gains respectifs de 0,66 pour cent et 0,5 pour cent.

L'action de la Compagnie de la Baie d'Hudson (TSX:HBC) a progressé de 1,62 $, soit huit pour cent, à 21,82 $ après qu'elle eut annoncé avoir pris une hypothèque de 1,25 milliard $ sur 20 ans pour le rez-de-chaussée de son magasin Saks Fifth Avenue à New York.

PLUS:pc