NOUVELLES

Les leaders canadiens doivent agir contre l'inégalité, dit un rapport de la TD

24/11/2014 03:24 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST

TORONTO - Le marché du travail canadien est «à la croisée des chemins» alors que s'accumulent des pressions qui pourraient accentuer l'inégalité des revenus et réduire la mobilité sociale, affirme un nouveau rapport de la Banque TD.

Selon le document, les politiciens doivent réagir pour prévenir les inégalités de revenus qui rappellent l'écart croissant observé aux États-Unis.

Si rien n'est fait, le Canada pourrait nuire à sa propre croissance économique et à sa prospérité à long terme.

Selon l'économiste en chef de la Banque TD, Craig Alexander, et l'économiste principal Francis Fong, même si le Canada a vu une «augmentation significative des inégalités au cours des dernières décennies», le mouvement a été atténué par la quantité d'emplois pour la classe moyenne dans les secteurs des ressources naturelles et de l'immobilier et par la croissance du marché de l'habitation.

Cependant, le rapport prévient que «les booms des ressources et de l'immobilier ne durent pas pour toujours», et que l'inégalité pourrait s'accentuer si ces secteurs perdaient leur élan.

Selon MM. Alexander et Fong, il est nécessaire que les politiques adoptent une approche mixte et déploient des efforts directs et indirects pour influencer les revenus du marché.

Les décideurs doivent aussi envisager des impôts plus progressifs et un système de transfert qui limiterait les distorsions négatives sur l'économie.

PLUS:pc