NOUVELLES

Le déménagement du commissaire aux élections fédérales coûtera des millions

24/11/2014 06:12 EST | Actualisé 24/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - La décision du gouvernement fédéral de déplacer le bureau qui se penche sur les cas de fraude électorale pour qu'il ne se trouve plus dans les installations d'Élections Canada entraînera des coûts initiaux de près de 3 millions $.

Dans une réponse écrite à une question soulevée par le député libéral Scott Simms, il est inscrit qu'une somme de 2 939 557, 90 $ a été prévue pour déménager le bureau du commissaire aux élections fédérales, Yves Côté, dans celui du Service des poursuites pénales du Canada, ce qui comprend un montant de 265 000 $ pour des frais de gestion de la relocalisation.

Le gouvernement a choisi de déplacer le lieu de travail de M. Côté plus tôt cette année. Cette décision était liée au dépôt de son projet de Loi sur l'intégrité des élections.

Même si les détracteurs de cette mesure législative ont martelé que le changement nuirait à l'efficacité du commissaire, les conservateurs ont tenu bon.

Yves Côté avait lui-même indiqué que cette modification visait à s'attaquer à un problème inexistant.

Cependant, le ministre d'État en charge de la réforme démocratique, Pierre Poilievre, avait défendu la séparation en disant que les enquêtes entourant les fraudes électorales devraient être totalement indépendantes du chien de garde en charge de l'application de la Loi électorale du Canada.

Le mois dernier, le gouvernement a rejeté une demande d'accès à l'information provenant de La Presse Canadienne dont l'objectif était d'obtenir plus de détails sur le déménagement sous prétexte que les renseignements recherchés se retrouvaient dans des documents confidentiels du Cabinet.

Aux Communes, M. Poilievre avait également indiqué qu'aucune dépense n'avait été engagée à ce jour pour favoriser le changement de locaux.

PLUS:pc