NOUVELLES

Tragédie de L'Isle-Verte: des portes étaient verrouillées

24/11/2014 01:29 EST | Actualisé 24/11/2014 01:36 EST
Radio-Canada

Des portes de la Résidence du Havre lors de l'incendie de L'Isle-Verte, le 23 janvier dernier, étaient verrouillées. C'est ce qui est évoqué dans les appels au 911 de la copropriétaire de la résidence, Irène Plante, et du chef des pompiers, Yvan Charron.

En cette quatrième journée d'audiences de l'enquête publique sur la tragédie de L'Isle-Verte, le coroner Cyrille Delage a entendu les deux appels de la copropriétaire.

Dans le premier appel, à 0 h 29, Mme Plante réclame l'aide des pompiers qui, apprend-elle, sont déjà en direction de la résidence pour personnes âgées.

Emprisonnée dans son appartement, la propriétaire signale qu'il est impossible d'évacuer l'établissement en raison de la fumée. « On n'est pas capable de sortir, dit-elle. Il y a plein de boucane. »

Puis, à 0 h 37, Irène Plante fait un deuxième appel d'urgence. « On n'a pas la clé pour rentrer en avant, parce que c'est barré par l'intérieur », dit-elle, paniquée.

Elle demande aux pompiers de rentrer par son appartement.

À 0 h 41, soit 20 minutes après le déclenchement de l'alarme, le chef des pompiers, Yvan Charron, demande du renfort d'autres services incendie de la région. « Les portes sont barrées, ça n'ouvre pas! », ajoute-t-il au préposé du 911.

Chronologie des appels

Ce matin, la directrice du Centre d'appel d'urgence des régions de l'Est du Québec (CAUREQ), Carole Raîche, et sa coordonnatrice, Noémi Simard-Jean, ont témoigné devant le coroner Cyrille Delage.

La Commission a appris que le premier appel d'urgence signalant l'incendie à la Résidence du Havre a été mis en attente pendant 31 secondes, parce qu'il n'a pas été fait par un particulier. C'est plutôt la Centrale de contrôle d'alarmes du Québec qui a fait l'appel.

Pendant cette période d'attente, la préposée du 911 a répondu à quatre autres appels qu'elle a jugés prioritaires, a-t-on appris aujourd'hui.

Selon le CAUREQ, l'appel d'urgence n'aurait jamais été mis en attente s'il avait été fait par un particulier.

Dévoilés mercredi, les enregistrements des appels d'urgence ont permis de constater que de longues minutes se sont écoulées après le déclenchement de l'alarme, à 0 h 22.

Les pompiers de L'Isle-Verte ont finalement été contactés 5 minutes après le déclenchement de l'alarme. Ils sont arrivés sur place une quinzaine de minutes plus tard.

Au total, 20 minutes se sont écoulées entre le déclenchement de l'alarme et l'arrivée des pompiers sur place la nuit de la tragédie.

Selon les procédures du CAUREQ, les préposés au 911 ne peuvent appeler davantage de renforts. Cette décision revient au chef des pompiers de la municipalité de L'Isle-Verte, Yvan Charron.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle Verte (23 janvier 2014)