NOUVELLES

Poutine pourrait se présenter pour un 4e mandat en 2018

23/11/2014 07:40 EST | Actualisé 23/11/2014 07:41 EST
ASSOCIATED PRESS
Russian President Vladimir Putin speaks to ambassadors in the Alexander Hall after a ceremony of presentation of credentials by foreign ambassadors in the Grand Kremlin Palace in Moscow, Russia, Wednesday, Nov. 19, 2014. Russia's foreign policy chief on Wednesday claimed that Ukraine's decision to freeze budget payments to the eastern rebel-held territories could be a precursor to a military onslaught. (AP Photo/Alexander Zemlianichenko, Pool)

Le président russe Vladimir Poutine a confié dans une interview publiée dimanche qu'il pourrait être candidat à un quatrième mandat présidentiel en 2018, ce qui le maintiendrait au pouvoir jusqu'en 2024.

"Oui, il est possible que je me représente. Je ne sais pas encore si cela se fera ou pas," a déclaré Poutine dans une interview à l'agence TASS.

Il a indiqué que bien que la Constitution lui permettait de se représenter pour un nouveau mandat, "cela ne signifie absolument pas que je prendrai une telle décision. Je considèrerai le contexte général, mon sentiment profond, mon humeur".

"Est-il vraiment nécessaire d'y réfléchir maintenant? L'année 2014 n'est pas révolue et vous parlez déjà de 2018", s'est exclamé Poutine.

Il a néanmoins exclu de rester président à vie. "Non, ce n'est pas bien pour le pays, c'est nuisible, et je n'en ai pas besoin. La Constitution fixe le nombre de mandats", a-t-il précisé.

La Constitution russe n'autorise pas que l'on enchaîne plus de deux mandats consécutifs.

L'éventualité du maintien au pouvoir de Vladimir Poutine, âgé de 62 ans, et qui en aurait 72 en 2024, évoque la longévité des dirigeants soviétiques, Staline et Brejnev, morts à respectivement 74 et 75, tandis qu'ils étaient toujours à la tête du pays.

Lorsque la question de savoir s'il se représenterait pour un quatrième mandat lui avait déjà été posée en 2013, Poutine avait répondu: "Je ne l'exclus pas".

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Vladimir Poutine