POLITIQUE

Option nationale pourrait appuyer un des candidats à la direction du PQ

23/11/2014 07:26 EST | Actualisé 23/11/2014 07:26 EST
Radio-Canada

La démarche est inhabituelle pour un parti politique. Réunis en congrès, ce week-end, les militants souverainistes d'Option nationale se sont prononcés en faveur d'un appui potentiel à un candidat dans la course à la direction du Parti québécois.

Un parti qui appuie un candidat qui se présente pour un autre parti? La question a divisé pendant des heures les militants souverainistes.

Option nationale a finalement adopté une résolution visant à appuyer la campagne du candidat à la direction du PQ qui présentera la position souverainiste la plus claire et la plus conforme aux objectifs d'Option nationale. Le vote a été serré : 45 pour, 38 contre.

« Si jamais y avait un candidat à la chefferie du Parti québécois qui proposait un mode d'accès à l'indépendance qui soit franc, honnête, qui ressemblerait à notre article 1. Et bien, c'est de discuter de la possibilité d'appuyer ce candidat-là dans sa campagne. Mais non pas d'arrêter Option nationale. »

— Sol Zanetti, chef d'Option nationale

La démarche a attiré l'intérêt des candidats du Parti québécois désireux de refaire l'unité des troupes souverainistes. Martine Ouellet, Jean-François Lisée, Alexandre Cloutier et Pierre Céré étaient présents.

« Si on veut avancer au Parti québécois, si on veut avancer dans le mouvement souverainiste-indépendantiste, le Parti québécois doit s'ouvrir aux jeunes, aux communautés culturelles, mais à tout le mouvement souverainiste-indépendantiste », estime Martine Ouellet.

Jean-François Lisée, lui, croit que les militants d'Option nationale sont, comme l'avait dit Jacques Parizeau lors du dernier congrès du jeune parti, « le levain dans la pâte ». « Les militants d'Option nationale sont des gens qui ont beaucoup d'énergie, ce sont des indépendantistes, mais la pâte, c'est le Parti québécois, dit-il. Si on veut faire monter la pâte, si on veut faire le pain de l'indépendance il faut venir au PQ. »

Option nationale n'a pas encore posé son choix sur un candidat péquiste, mais compte le faire en congrès une fois que tous les joueurs seront sur les rangs et qu'ils auront fait connaître leur plate-forme. Rappelons que le favori des sondages, Pierre Karl Péladeau, n'a toujours pas posé sa candidature.

Le chef d'Option nationale, Selon Zanetti, a reçu la confiance de 96 % des membres du parti.

D'après le reportage de Michel Marsolais

Jean-François Lisée annonce sa candidature