NOUVELLES

Des extrémistes auraient tué plusieurs dizaines de villageois au Nigeria

23/11/2014 01:21 EST | Actualisé 23/01/2015 05:12 EST

MAIDUGURI, Nigeria - Plusieurs dizaines de personne ont été tuées lors d'une attaque perpétrée par des extrémistes islamistes dans un village du nord-est du Nigeria, ont rapporté des témoins.

Usman Abubaka, un pêcheur, a raconté à l'Associated Press que des présumés membres du Boko Hamram sont entrés dans Doron Baga, sur les rives du lac Tchad, et ont tiré sur les gens à vue. L'homme soutient avoir vu 60 cadavres.

Il a ajouté que sa femme, ses trois enfants et lui se sont cachés dans leur maison avant de s'enfuir vers Maiduguri, à environ 200 kilomètres.

Un responsable de la sécurité nigériane, Gideon Jubrin, a indiqué à AP qu'il n'avait pas encore reçu de confirmation au sujet de cette attaque.

Les communications sont difficiles dans cette région. Le groupe Boko Haram a démoli les antennes de téléphonie mobile dans tout le nord-est du pays. Souvent, les attaques ne parviennent aux oreilles des autorités qu'après un délai de plusieurs jours.

Doron Baga avait été le lieu d'un autre massacre en avril 2013 alors que près de 200 personnes, la plupart des civils, avaient été tuées au cours d'une fusillade entre les troupes nigérianes et le Boko Haram. Plus de 2000 maisons avaient été détruites au cours des affrontements.

Mercredi, au moins 45 personnes ont été tuées au cours d'une attaque attribuée à Boko Haram d'un village du nord-est du Nigeria.

Au moins 1,5 million de personnes ont fui leur domicile depuis que le gouvernement nigérian a déclaré l'état d'urgence dans les États d'Adamawa, de Yobe et de Borno, en mai 2013, selon des statistiques de l'ONU.

PLUS:pc