DIVERTISSEMENT

Une nouvelle maison d'édition naît des cendres de La courte échelle

22/11/2014 01:29 EST | Actualisé 22/11/2014 01:29 EST
Violet D'Art via Getty Images

La faillite de La courte échelle a mis de nombreux auteurs sur le carreau, mais aussi une vingtaine d'employés. Parmi elles, Alice Liénard (ex-éditrice), May Sansregret (ex-éditrice), Julie Massy (ex-directrice artistique) et Valérie Picard (directrice artistique à la pige), qui ont décidé de fonder leur propre maison d'édition, Monsieur Ed.

Le nom de la nouvelle venue est un clin d'œil. « C'est un mélange entre le traditionnel homme (monsieur) éditeur et le côté humoristique et très classe du métier. Mais on est des féministes », souligne l'une des quatre associées, Alice Liénard.

La fondation de cette nouvelle maison d'édition n'était pas planifiée avant la fin de La courte échelle. « C'est un désir que j'avais depuis des années. La faillite a juste permis de rassembler des gens qui ont le même désir. Nous ne sommes pas seulement des associées, mais surtout des amies. Mais on ne voit pas l'avenir en noir, même si on sait que le milieu est difficile », explique Alice Liénard.

La ligne éditoriale de Monsieur Ed n'est pas définie selon un genre littéraire, mais la qualité du contenu et la qualité visuelle du livre. Les quatre amies apprécient autant le roman pour adultes que le roman graphique, la littérature jeunesse et la bande dessinée « Notre ligne éditoriale est une philosophie. On veut faire de beaux livres, une littérature qui va nous allumer dans le respect des auteurs et des illustrateurs », poursuit-elle.

Les quatre associées veulent aussi montrer qu'il y a un avenir pour les maisons d'édition ayant une plus petite structure. Elles entendent publier moins d'ouvrages, mais s'attarder à la commercialisation de chaque livre. « Comme un enfant unique aussi, chaque fois », dit Alice Liénard.

Tous les titres de la maison d'édition seront aussi en version numérique. Mais Alice Liénard n'est pas prête à signer l'arrêt de mort du papier. « Les deux vont cohabiter et ne sont pas incompatibles. Ce sont des méthodes de lecture différentes », pense-t-elle.

Monsieur Ed n'est pas la seule maison d'édition lancée par des anciens de La courte échelle. L'an dernier, la maison d'édition jeunesse Comme des géants voyait le jour avec à sa tête Nadine Robert et Mathieu Lavoie. Puis Le Cheval d'août éditeur était fondé dernièrement par Geneviève Thibault et publiait Cherchez Sam, le dernier roman de Sophie Bienvenu.

Un financement limité

Si les associées avaient toutes un lien avec La courte échelle, elles partent de zéro, sans dette, mais pas avec les mêmes auteurs. « On a pensé reprendre des auteurs de La courte échelle, mais on n'a pas l'argent pour les racheter », avoue Alice Liénard.

Les quatre associées ont chacune avancé un petit montant pour la mise de fonds. Comme elles n'auront pas les moyens de se payer un salaire, elles auront un emploi parallèle. Elles n'ont pas encore droit à des subventions.

Pour le moment, un premier titre est en voie d'être approuvé et sera publié à l'automne 2015 ou à l'hiver 2016.

10 livres à lire pendant le temps des fêtes