NOUVELLES

Rosberg devance son coéquipier Hamilton et partira premier à Abou Dhabi

22/11/2014 10:46 EST | Actualisé 22/01/2015 05:12 EST

ABOU DHABI, Émirats arabes unis - Nico Rosberg a récolté la position de tête en vue du Grand Prix de Formule 1 d'Abou Dhabi, le dernier de la saison, dimanche. Maintenant, il a besoin que quelqu'un vienne bloquer la route de son coéquipier et rival Lewis Hamilton.

Le titre de champion des conducteurs de Formule 1 ira à l'un des deux pilotes de l'écurie Mercedes, et Rosberg s'est placé en bonne position terminer au sommet du classement après avoir devancé Hamilton de lors de la séance de qualifications, samedi.

Pour Rosberg, il s'agit d'une troisième position de tête consécutive, et d'une quatrième lors des quatre dernières épreuves.

Toutefois, Hamilton détient toujours l'avantage.

Il possède une avance de 17 points sur Rosberg et n'a besoin que de terminer en deuxième position dimanche pour assurer ce deuxième titre en carrière. Mais comme l'épreuve d'Abou Dhabi procurera le double de points par rapport aux autres courses — dont 50 points pour le gagnant — Rosberg sera couronné champion s'il gagne l'épreuve et que Hamilton se classe troisième, au mieux.

«Bien sûr, la pression est l'un des éléments sur lesquels je compte. Si Lewis ressent la pression et qu'il commet une erreur...», a déclaré un Rosberg optimiste après avoir mérité la 15e position de tête de sa carrière.

«Je vais pousser au maximum, tout le temps, et essayer de maintenir la pression à un niveau très élevé. C'est tout ce que je peux faire.»

Lors de la séance de qualifications, Rosberg a inscrit un chrono de 1:40,480 comparativement au temps de 1:40,866 enregistré par Hamilton. Le Finlandais Valtteri Bottas, sur Williams, s'est classé troisième, devant son coéquipier Felipe Massa.

«Ce n'est qu'un petit pas. Ce qui compte ce week-end, c'est le championnat et non la position de tête, a fait remarquer Rosberg. C'aurait été bien s'il y avait eu une Williams entre nous deux, mais ça peut toujours se produire demain.»

La vitesse des Williams représente un élément encourageant pour Rosberg, qui a besoin qu'une voiture se faufile entre la sienne et celle de Hamilton. Si Rosberg termine au deuxième rang, il aura besoin que Hamilton franchisse la ligne d'arrivée en sixième place et pas plus haut.

Même si Hamilton domine Rosberg au chapitre des victoires cette saison, avec dix contre cinq, Rosberg a arraché 11 positions de tête comparativement à sept pour Hamilton. Mais plus souvent qu'autrement, Rosberg n'a pas su profiter de sa position favorable à la grille de départ.

«Je dois me dire que je dois faire le travail et maintenir le niveau de performance que j'ai affiché au Brésil», a ajouté Rosberg, qui a mis fin à la séquence de cinq victoires de Hamilton il y a deux semaines, à Sao Paulo.

Hamilton semblait nerveux lors de la conférence de presse suivant la séance de qualifications, fournissant des réponses laconiques lorsque questionné sur l'approche qu'il compte employer lors de la course.

«J'ai hâte, et je vais piloter comme je le fais toujours», s'est-il contenté de dire.

Par ailleurs, les pilotes Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, de l'écurie Red Bull, amorceront la course de dimanche du fond de la grille.

Les commissaires de la FIA ont annulé leurs résultats respectifs aux qualifications après avoir constaté que leurs ailerons avants ont été jugés trop flexibles.

Ricciardo et Vettel s'étaient classés cinquième et sixième, respectivement.

Dans un communiqué, les responsables de Red Bull ont dit être déçus d'avoir été visés du doigt, mais qu'ils acceptaient néanmoins la décision.

PLUS:pc