NOUVELLES

L'achat d'une voiture usagée tourne au cauchemar

21/11/2014 05:35 EST | Actualisé 21/11/2014 10:22 EST
Radio-Canada.ca

L'achat d'une voiture d'occasion a tourné au cauchemar pour une citoyenne de Rouyn-Noranda. Plus de deux ans après son achat, un huissier a frappé à sa porte pour saisir sa voiture. Vicky Éthier veut maintenant sensibiliser la population à l'importance de consulter le Registre des droits personnels et réels mobiliers qui permet de savoir si un bien est libre de dettes.

Vicky Éthier a acheté une Elantra 2012 d'un particulier il y a deux ans. Elle a payé sa voiture 18 000 $. Il y a deux semaines, elle a reçu la visite d'un huissier.

« Dans le fond, c'est que c'était une voiture non libre de dettes. La personne qui me l'a vendue n'a jamais mis l'argent que je lui avais donné sur son prêt. Ils sont venus me dire qu'ils allaient prendre la voiture », relate-t-elle.

La propriétaire du salon Bien par Être ne connaissait pas l'existence du Registre des droits personnels et réels mobiliers (RDPRM). « Je parle avec des gens à journée longue, j'en entends plein d'histoires, je lis le Protégez-vous... Je pense que je suis une personne qui s'informe quand même bien, mais pour ça... Je n'en avais jamais entendu parler », assure-t-elle.

Le RDPRM est accessible par internet. Une vérification avec le numéro d'identification du véhicule coûte 3 $ et permet de savoir s'il est libre de dettes.

Selon le ministère de la Justice, en 2012, deux Québécois sur trois ne connaissaient pas le RDPRM.

L'avocat responsable des communications, Charles Dorion, explique que plusieurs campagnes de sensibilisations ont été menées par le passé. « Les gens ont un réflexe naturel quand ils achètent un véhicule. C'est le réflexe automatique. Il faut avoir le même véhicule, d'une part, pour vérifier si le véhicule est libre de dettes », explique-t-il.

Vicky Éthier a voulu partager son expérience pour tenter d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise. Elle a l'intention d'intenter un recours contre la personne qui lui a vendu sa voiture... et sa dette.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des voitures coincées