NOUVELLES

La Banque Royale prévoit des changements chez RBC Gestion de patrimoine

21/11/2014 01:06 EST | Actualisé 21/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Banque Royale (TSX:RY) s'attend à devoir effectuer un nombre indéterminé de mises à pied dans le cadre d'un recentrage de sa division RBC Gestion de patrimoine.

Une porte-parole de la division a confirmé vendredi que la Royale mettrait fin à ses activités de gestion de patrimoine dans les Caraïbes, ainsi qu'à celles de certains autres groupes bancaires privés internationaux, qui ont des équipes à Toronto, à Montréal et aux États-Unis.

Les activités de RBC Suisse en Europe font aussi l'objet d'une révision stratégique.

La banque n'a pas confirmé les chiffres de certains médias, qui avancent que les mesures de restructuration toucheraient 300 employés.

La porte-parole Claire Holland a indiqué dans un courriel que la révision stratégique ne concernait qu'une petite partie de l'ensemble des activités de RBC Gestion de patrimoine.

Selon Mme Holland, la banque évalue d'autres options, ce qui fait en sorte qu'il serait prématuré de dire combien d'emplois seraient touchés.

La Banque Royale est la plus grande au Canada. Elle offre une large gamme de services financiers, incluant des services personnels et commerciaux, du financement de capitaux à grande échelle, des services aux investisseurs et de l'assurance.

Le retrait des activités de gestion de patrimoine dans les Caraïbes fait suite à la vente à perte, l'an dernier, de sa division jamaïcaine. Malgré cette perte, la banque avait affiché un bénéfice de près de 2,4 milliards $ pour le trimestre clos le 31 juillet, aidée par un gain record de 285 millions $ pour sa division de gestion de patrimoine, en hausse de 22 pour cent par rapport à l'année précédente.

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Royale, le dernier de son exercice financier 2014, seront dévoilés le 3 décembre.

PLUS:pc