NOUVELLES

Des dirigeants catalans sont poursuivis en justice pour le pseudo référendum

21/11/2014 09:19 EST | Actualisé 21/01/2015 05:12 EST

MADRID - Des procureurs espagnols ont déposé des poursuites en justice contre des dirigeants de la puissante région de la Catalogne, dans le nord-est du pays, après qu'ils aient organisé un vote sur la sécession dont la tenue avait été interdite par la Cour constitutionnelle.

Le bureau des procureurs a demandé vendredi au tribunal régional de la Catalogne de se pencher sur de possibles accusations de désobéissance grave, d'usage abusif de fonds publics, de faute d'exécution, de tergiversation, d'usurpation de pouvoirs et d'entrave à la justice contre le président catalan Artur Mas et deux autres leaders régionaux, en lien avec le référendum informel du 9 novembre.

Le tribunal doit maintenant décider s'il est pertinent de nommer un juge d'enquête.

La Catalogne a organisé ce vote après que la tenue d'un référendum formel ait été suspendue quand le gouvernement espagnol en a contesté la légalité devant la justice.

Les responsables catalans affirment qu'environ 2,3 millions des 6,3 millions d'habitants de la région ont participé au scrutin, dont une majorité qui ont voté en faveur de l'indépendance.

PLUS:pc