NOUVELLES

Roch Carrier n'aurait pas pu imaginer le succès du «Chandail de hockey»

20/11/2014 07:21 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Quand Roch Carrier a écrit «Le Chandail de hockey» en 1979, il était loin de penser que cela deviendrait l'un des récits phares du sport national et de l'enfance.

Il s'est vendu plus de 300 000 exemplaires de l'histoire d'un garçon d'un petit village qui, après une commande auprès d'un grand magasin, reçoit par erreur le chandail des Maple Leafs de Toronto, au lieu de celui de ses Canadiens adorés.

L'astronaute canadien Robert Thirsk a amené le livre dans l'espace, une citation a figuré sur les billets de cinq dollars, et l'Office national du film l'a adapté en court-métrage en 1980.

«Le Chandail de hockey» est assurément devenu l'une des histoires les plus intemporelles et les mieux connues sur le hockey.

«Je n'aurais pas pu imaginer tout ça, dit Carrier. C'est un magnifique cadeau de la vie. Ça m'apporte des bonnes nouvelles presque à chaque jour. Ça m'a mis en contact avec un nombre incroyable de personnes, qui n'ont toujours eu que des choses positives à me dire. Ce n'est pas venu d'une campagne de marketing. Ça s'est juste développé avec les gens qui ont lu l'histoire, s'en ont rappelée et l'ont racontée à leurs enfants.»

La version traduite en anglais, publiée en 1984, fait l'objet d'un hommage cette année avec une édition spéciale pour son 30e anniversaire, par Tundra Books.

On y trouve l'histoire et les illustrations de Sheldon Cohen, le court-métrage de l'ONF, des commentaires de Carrier et d'autres Canadiens de renom ainsi que des photos du village de Ste-Justine, où se déroule l'action.

De 2001 à 2013, une citation du livre a paru sur les billets de cinq dollars au milieu de scènes d'hiver, incluant des enfants qui jouent au hockey.

Carrier, 77 ans, a dit que c'est finalement bien choisi qu'on ait remplacé le tout par l'image d'un astronaute car dans sa jeunesse, il adorait les 'comic books' sur les explorateurs de l'espace.

PLUS:pc