NOUVELLES

Pont de Québec : le grand patron du CN réagit (VIDÉO)

20/11/2014 01:04 EST | Actualisé 20/11/2014 01:34 EST

Le président-directeur général du Canadien National (CN) demande au gouvernement Couillard de changer de ton dans le dossier du pont de Québec. Dans une lettre qu'il a fait parvenir aux élus, mardi, Claude Mongeau affirme que le CN « n'accepte pas de porter l'odieux d'un enjeu » dont la compagnie n'est pas responsable.

M. Mongeau demande aux ministres Sam Hamad et Robert Poëti de modifier leur approche de communication avec le public pour ne pas nuire à la réputation du CN.

À LIRE AUSSI :

» #PaintYourBridgeBill: des citoyens interpellent Bill Gates pour sauver le pont de Québec (VIDÉOS)

» Pont de Québec: le CN est «effronté», lance Labeaume (VIDÉO)

Le PDG estime que ce sont les pratiques du ministère de Transports pendant plus de 60 ans qui ont causé l'essentiel de la rouille sur le pont. Il cite en exemple l'emploi d'abrasifs corrosifs et l'absence d'écrans de protection et de systèmes de collecte des eaux souillées.

« Le MTQ n'a jamais jugé opportun de corriger ces problèmes ou même d'appliquer au pont de Québec, les meilleures pratiques en vigueur sur ses propres infrastructures. » — Claude Mongeau dans sa lettre

Claude Mongeau estime que le CN a montré sa bonne foi en acceptant de participer aux travaux nécessaires pour réparer des dommages causés par le ministère des Transports. Il rappelle aussi que Transports Québec a utilisé le pont pendant des décennies pour une contribution financière très limitée.

Le grand patron du CN répète qu'il n'a jamais été question des travaux de peinture lors de la signature de l'entente entre la compagnie et le gouvernement pour la réfection du pont de Québec.

M. Mongeau conclut en assurant au gouvernement son entière collaboration « s'il a changé son point de vue et souhaite maintenant consacrer les fonds nécessaires à un programme de peinture pour améliorer l'apparence du pont ».

Dans une autre lettre envoyée au président de l'Assemblée nationale Jacques Chagnon, en réponse à une motion adoptée par les élus, Claude Mongeau rappelle également que le CN emploie 3500 personnes au Québec et que la compagnie « a toujours pris ses responsabilités ».

De nouvelles pratiques

Le ministère des Transports réplique que ses pratiques pour l'entretien du pont de Québec ont changé pour limiter la corrosion de la structure. Des mesures ont été mises en place récemment ou sont en cours d'installation.

En plus d'un écran protecteur pour protéger la structure métallique des produits de déglaçage, ces derniers seront désormais munis d'un agent anticorrosif. Des travaux de drainage ont aussi été effectués pour récupérer l'eau souillée par le sel.

Le porte-parole du ministère des Transports, Guillaume Paradis, confirme aussi que les méthodes de déneigement seront modifiées.

« On ramasse la neige maintenant sur la structure plutôt que de la pousser de part et d'autre de la voie carrossable. On installe aussi des écrans pour éviter que la neige aille dans la structure », explique M. Paradis. Les travaux vont se poursuivre dans les prochaines semaines.

Le ministre des Transports Robert Poëti a rappelé pour sa part que le gouvernement a investi 60 millions sur 10 ans pour l'entretien et la réfection du pont et « qu'il avait déjà fait sa part » dans ce dossier.

Lettre du président-directeur général du CN Claude Mongeau aux ministres Sam Hamad et Robert Poëti by Radio-Canada

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Dix ponts terrifiants dans le monde