NOUVELLES

Le chercheur suisse qui a découvert la maladie de Lyme est mort aux États-Unis

20/11/2014 04:09 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

HAMILTON, États-Unis - Un chercheur suisse, reconnu dans le monde pour avoir découvert la maladie de Lyme, est mort lundi au Montana, aux États-Unis.

Wilhelm «Willy» Burgdorfer a succombé à la maladie de Parkinson, a annoncé le porte-parole de la chapelle Daly-Leach. Il était âgé de 89 ans.

M. Burgdorfer avait complété sa formation en Suisse, avant de devenir chercheur universitaire au Laboratoire Rocky Mountain, au Montana, en 1951. Il était devenu entomologiste médical au laboratoire six ans plus tard.

Il a passé sa vie à étudier les maladies humaines causées par des morsures de puces, de tiques et de moustiques.

En 1982, il a découvert des micro-organismes appelés spirochètes, qui sont à l'origine de la maladie de Lyme. Ses recherches précédentes sur les fièvres récurrentes lui avaient permis d'identifier la cause de l'infection, selon son ami et collègue, le docteur Tom Schwan.

Le docteur Schwan a raconté que M. Burgdorfer parlait de sa découverte comme d'un «heureux hasard». Au départ, le chercheur étudiait les piqûres de tiques sur des cerfs, pour expliquer une éclosion de fièvre à New York. Les recherches du scientifique suisse ont permis de diagnostiquer et de mieux traiter la maladie, selon son ancien collègue.

À l'époque, l'infection avait causé plusieurs problèmes arthritiques chez des enfants de la ville de Lyme, au Connecticut. La maladie entraîne aussi des complications cardiaques et neurologiques.

M. Burgdorfer a pris sa retraite en 1986, après avoir publié plus de 225 textes scientifiques et avoir gagné plusieurs récompenses.

PLUS:pc