NOUVELLES

L'année 2014 est en voie de devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée

20/11/2014 03:09 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

WASHINGTON - Malgré les températures froides ressenties dernièrement dans certaines régions de l'Amérique du Nord, la planète semble en voie d'établir un record de chaleur pour l'année.

L'Administration océanique et atmosphérique des États-Unis (NOAA) a annoncé jeudi que le mois dernier a été le mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré sur la planète, avec une moyenne de 14,74 degrés Celsius. Le record précédent datait d'octobre 2003.

Deke Arndt, qui s'occupe de surveiller le climat pour le centre national de données climatiques de la NOAA, à Asheville en Caroline du Nord, affirme qu'il paraît évident que l'année 2014 sera l'année la plus chaude jamais enregistrée, et qu'il ne reste maintenant qu'à attendre de savoir de combien de degrés elle élèvera le record.

Avec deux mois seulement à comptabiliser pour 2014, l'année est en voie de surpasser les années record de 2010 et 1998. Jusqu'ici, cette année, la planète a présenté une température moyenne de 14,78 degrés Celsius. Si les deux prochains mois se situent dans la moyenne du XXIe siècle, l'année 2014 sera l'année la plus chaude jamais enregistrée, selon M. Arndt.

Il affirme que la chaleur connue cette année est le résultat du réchauffement climatique causé par l'homme, tel qu'attendu par les scientifiques. Les chercheurs affirment en effet que l'utilisation de charbon, de pétrole et de gaz naturel emprisonne la chaleur, ce qui change le climat.

Le spécialiste du climat Michael Mann, de la Pennsylvania State University, a écrit par courriel qu'il espérait que les nouvelles données mettent un terme à «la notion ridicule voulant que le réchauffement climatique soit terminé ou en pause».

Le monde s'apprête à conclure son année la plus chaude «malgré le fait qu'il fasse plutôt froid aux États-Unis», a souligné M. Arndt. Selon lui, cela s'explique par le fait que les États-Unis ne représentent que deux pour cent de la surface de la Terre et que la partie du pays qui est plus froide qu'à l'habitude ne représente que 1,5 pour cent de tout le globe.

Cette année, les mois d'octobre, septembre, août, juin et mai — cinq des six derniers mois — ont battu des records mensuels de chaleur. Avril 2014 a été le deuxième mois d'avril le plus chaud jamais enregistré. Janvier, mars et juillet ont été les quatrièmes plus chauds, tandis que février a été 21e.

La NASA, l'agence météorologique du Japon et le système satellite de l'Université de l'Alabama ont aussi déclaré que le mois d'octobre 2014 avait battu un record de chaleur.

PLUS:pc