NOUVELLES

L'Allemand Sebastian Vettel remplacera Fernando Alonso chez Ferrari dès 2015

20/11/2014 09:53 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

ABOU DHABI, Émirats arabes unis - Dans le cadre d'un chambardement qui était largement attendu, le pilote de Formule 1 Sebastian Vettel remplacera l'Espagnol Fernando Alonso au sein de Ferrari la saison prochaine.

L'Allemand âgé de 27 ans, quadruple vainqueur du championnat des pilotes, entre 2010 et 2013, quittera Red Bull après avoir accepté un pacte de trois ans, ont confirmé les dirigeants de Ferrari jeudi.

«Le rêve de ma vie vient de se réaliser. Lorsque j'étais jeune, Michael Schumacher dans le bolide rouge était ma plus grande idole. Maintenant, il s'agit d'un incroyable honneur d'avoir la chance de conduire une Ferrari. Je suis extrêmement motivé à l'idée d'aider l'équipe à retourner au sommet.»

Alonso, qui a remporté deux titres individuels en 2005 et en 2006 chez Renault, avait fait savoir, plus tôt cette saison, que son avenir était ailleurs.

Son sort demeure incertain, mais des rumeurs veulent que le pilote âgé de 33 ans se joigne à McLaren. Les sièges de l'écurie britannique appartiennent actuellement à Jenson Button et au prometteur danois Kevin Magnussen.

L'épreuve de dimanche à Abou Dhabi pourrait être la dernière de Button.

«Lorsque vous évoluez en Formule 1 depuis tant d'années, soit 15 ans, c'est toute votre vie, a déclaré le Britannique de 34 ans. Mais lorsque vous êtes confrontés à une situation inconfortable, vos yeux s'ouvrent à diverses possibilités, et les défis sont nombreux.»

Une année cauchemardesque

Alors qu'Alonso était assis à ses côtés, jeudi, Vettel a fait l'éloge de sa nouvelle équipe.

«Je pense qu'il s'agira d'une aventure bien spéciale, non seulement la première course, mais même la saison de tests hivernaux, a déclaré Vettel. Le simple fait de m'asseoir dans la voiture restera gravé dans ma mémoire pour le reste de ma vie.»

La chute de Vettel du pinacle de la Formule 1 a été tout aussi spectaculaire qu'inattendue.

Après avoir gagné 13 courses en 2013 — dont les neuf dernières — Vettel n'en a remporté aucune cette année, étant même dominé par son coéquipier Daniel Ricciardo, vainqueur de trois épreuves en 2014. Vettel n'est monté que quatre fois sur le podium cette saison et se trouve au quatrième rang au classement des pilotes, deux points devant Alonso et 55 derrière Ricciardo.

L'entrée en scène de Vettel avec Ferrari procure un avantage additionnel, car il est un bon ami de de Kimi Raïkkönen, qui a remporté le championnat des pilotes avec la Scuderia en 2007.

«Sur le plan personnel, il est très direct, a confié Vettel au sujet de son futur coéquipier. Nous avons un grand respect l'un pour l'autre.»

Alonso avait manifesté sa frustration à l'endroit de Ferrari l'année dernière après le Grand Prix de Hongrie. Cette sortie lui avait valu des remontrances publiques de la part de l'équipe et déclenché des rumeurs selon lesquelles il se trouvait au seuil de la porte.

En cinq saisons derrière le volant d'une Ferrari, Alonso a terminé deuxième derrière Vettel en trois occasions, dont en 2012 et en 2013. Il avait livré une bonne lutte à Vettel il y a deux ans — terminant seulement trois points derrière — mais l'an dernier, l'Allemand l'a devancé par l'imposante marge de 155 points.

Même la possibilité de signer un nouveau pacte avec Ferrari n'aurait pas aidé Alonso à changer d'idée.

«Je crois que le temps était venu de trouver de nouveaux projets et de nouvelles motivations. En toute honnêteté, j'ai eu des pourparlers l'an dernier. Cette année, vers l'été et en septembre, j'ai eu le sentiment qu'il était temps de partir.»

Alonso, qui a remporté 11 courses et monté 44 fois sur le podium avec Ferrari, a remercié l'écurie italienne pour ne pas avoir causé d'obstruction à son endroit.

«Ils (les dirigeants) auraient pu dire 'Non', mais c'est un véritable signe d'amour et de respect de la part de cette équipe», a déclaré Alonso.

Sa dernière course avec Ferrari aura lieu dimanche au Grand Prix d'Abou Dhabi. Alonso occupe actuellement le cinquième rang au classement général, et ne compte que deux podiums cette saison. Son dernier triomphe remonte au Grand Prix d'Espagne, en mai.

«Nous lui présentons nos sincères remerciements pour ce qui a été une aventure extraordinaire avec la Scuderia», a déclaré Marco Mattiacci, le dirigeant principal de Ferrari.

PLUS:pc