NOUVELLES

L'AJNFL dépose un appel à la suite de la suspension imposée à Adrian Peterson

20/11/2014 12:56 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

L'Association des joueurs de la Ligue nationale de football (AJNFL) a officiellement logé un appel à la suite de la suspension imposée par la ligue à l'endroit d'Adrian Peterson.

Dans une lettre acheminée aux représentants des joueurs et au comité exécutif, et dont l'Associated Press a obtenu copie jeudi, l'AJNFL qualifie la décision du commissaire Roger Goodell de «sans précédent, arbitraire et d'illégale» et demande que soit nommé un arbitre neutre et indépendant dans le dossier.

L'Association des joueurs accuse également Troy Vincent, le vice-président exécutif aux opérations football de la ligue, d'avoir dit à Peterson que les matchs manqués pendant qu'il se trouvait sur la liste d'exemption spéciale du commissaire seraient inclus dans le calcul de la suspension.

Les dirigeants de la NFL n'ont pas répondu à une demande d'entrevue de l'Associated Press.

Mardi, Goodell a suspendu Peterson pour le reste de la saison, sans salaire, et lui a dit qu'il ne pourrait pas demander une réintégration avant le 15 avril, après avoir transgressé les règles de comportement individuel de la NFL. Le 4 novembre, Peterson n'a pas contesté les allégations d'agression imprudente à l'endroit de son fils de 4 ans à l'aide d'un bâtonnet de bois.

Peterson a déclaré qu'il ne cherchait pas à faire mal à son fils, seulement à le discipliner. Le joueur le plus utile à son équipe en 2012 n'a participé qu'à un seul match cette saison. Il a touché une partie de son salaire de 11,75 millions $ US pendant son absence. Il pourra garder l'argent accumulé pendant la période au cours de laquelle son nom a été inscrit sur la liste d'exemption. Mais la sanction de la NFL équivaut à une suspension de 14 matchs, dont six semaines sans salaire, soit l'équivalent d'une amende supérieure à 4,1 millions $.

Le commissaire Goodell a annoncé, le 28 août dernier, des sanctions plus sévères pour des joueurs impliqués dans des cas de violences familiales. Ces nouvelles sanctions ont été mises en place à la suite d'un incident impliquant le demi à l'attaque des Ravens de Baltimore Ray Rice, surpris par une caméra d'un casino d'Atlantic City en train de battre sa conjointe.

Selon cette nouvelle mesure, la sanction pour une première contravention aux règles de la NFL entraînera une suspension de six matchs. L'AJNFL estime que cette nouvelle politique est entrée en vigueur après que les gestes de Peterson eurent été commis et qu'il n'aurait pas dû y être soumis de façon rétroactive.

Le syndicat estime également que la NFL «modifie les règles et les sanctions en réaction aux événements, une évidente violation de la convention collective».

PLUS:pc