NOUVELLES

Les banques font-elles ressortir la malhonnêteté chez leurs employés?

19/11/2014 03:05 EST | Actualisé 19/01/2015 05:12 EST

WASHINGTON - L'industrie bancaire fait ressortir la malhonnêteté chez les gens, laisse entendre une nouvelle étude.

La recherche porte sur un échantillon de 128 employés d'une seule banque, dont même le pays n'est pas révélé.

Ils ont répondu à un questionnaire plutôt courant sur l'honnêteté soumis par des économistes suisses. Ils devaient ensuite tirer une pièce à pile ou face 10 fois. Chaque fois, les chercheurs prédisaient le résultat et les sujets pouvaient gagner 20 dollars si le résultat était le même. Les personnes honnêtes rapportaient environ 50 pour cent de succès. Mais lorsqu'on leur posait des questions sur leur travail à la banque, de manière à ce que leur emploi soit dans leurs pensées, les sujets disaient avoir obtenu le même résultat que demandé par les chercheurs - soit pile ou face - dans 58 pour cent des lancers de la pièce.

Le même jeu a été mené auprès de 350 personnes qui ne travaillent pas dans les banques, ce qui a permis de constater que les questions sur le travail n'avaient aucune influence dans leur cas. Les résultats de 80 employés d'autres banques étaient presque identiques à ceux du groupe d'employés de banque.

Les employés de banque ne sont pas plus malhonnêtes que les autres, a expliqué Ernst Fehr, l'un des auteurs de l'étude de l'université de Zurich publiée mercredi dans le journal Nature.

Mais lorsqu'on leur rappelle leur travail, ils le deviennent plus. Donc il y a quelque chose à propos de la culture bancaire qui «semble les rendre plus malhonnêtes».

M. Fehr a expliqué que des scandales bancaires récents impliquant plusieurs milliards de dollars l'ont encouragé à vouloir tester la perception du public de la malhonnêteté des banquiers.

Un ancien employé en finances chez un géant des télécommunications qui a plaidé coupable à des accusations de fraude et de blanchiment d'argent, Walt Pavlo, a pour sa part affirmé qu'il comprenait les résultats, se rappelant qu'il était encouragé à être agressif dans son travail et qu'il était «payé à la performance».

L'association bancaire américaine a rejeté l'étude, car elle porte seulement sur une banque.

PLUS:pc