NOUVELLES

Les Alouettes devront présenter un bel effort collectif dimanche, selon Brown

18/11/2014 06:35 EST | Actualisé 18/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Alors que c'était la débandade totale dans le camp des Lions de la Colombie-Britannique lors de la demi-finale de la section Est de la Ligue canadienne de football, dimanche, le demi défensif Jerald Brown a édité une nouvelle page de l'histoire des Alouettes de Montréal.

Peu de temps après l'un des rares moments positifs chez les Lions, soit un long retour de botté de Tim Brown jusqu'à la ligne de 12 verges des Alouettes, Brown s'est emparé d'un ballon échappé et a franchi les 103 verges le séparant de la zone des buts, permettant à la formation montréalaise d'atteindre le plateau des 50 points dans un gain de 50-17.

Ce jeu, appuyé par le solide rendement de la défensive des Alouettes, qui a limité les Lions à 102 verges par la voie des airs, a valu à Brown le titre de joueur défensif par excellence dans la LCF au cours du dernier week-end d'activités. Il tentera de poursuivre sur cette lancée lors de la finale de l'Est, dimanche, contre les Tiger-Cats à Hamilton.

Brown était évidemment heureux d'avoir mérité pareil honneur, mais il a rappelé mardi que le football était un sport d'équipe et que l'objectif global était toujours la victoire.

Les Alouettes tenteront de maintenir une cadence qui les a vus passer d'une fiche de 1-7 à un dossier final de 9-9, ce qui leur a valu la deuxième place dans la section Est. Dimanche dernier, ils ont dominé une formation ayant présenté la même fiche, et dimanche prochain, ils livreront bataille à une autre équipe ayant complété la saison avec neuf gains en 18 rencontres.

Les Alouettes et les Tiger-Cats se sont affrontés lors du dernier match du calendrier régulier, à Hamilton le 8 novembre, et les Tiger-Cats l'ont emporté 29-15 pour se hisser au premier rang du classement de la section Est.

Les voilà de nouveaux prêts à croiser le fer, et les prévisions météorologiques laissent présager un temps pluvieux mais relativement doux. Le 8 novembre dernier, les deux équipes ont joué dans des conditions climatiques difficiles, et les Tiger-Cats ont mis fin à la séquence de six victoires de la formation montréalaise. Les Alouettes n'ont pas gagné un match à l'étranger contre Hamilton en quatre ans.

«C'est un tout nouveau match, a rappelé Brown. L'équipe qui gagne poursuit sa route et celle qui perd rentre à la maison. Tout ce qui s'est passé avant ce match n'a aucune importance.»

Les Alouettes seront gonflés à bloc par leur meilleure performance offensive de la saison, dimanche, contre les Lions. L'attaque a amassé six touchés, dont deux grâce à des passes du quart Jonathan Crompton, dont l'entrée en scène à titre de quart régulier coïncide avec le revirement positif chez les Alouettes.

Selon Brown, ce n'était qu'une question de temps avant que les Alouettes ne livrent un effort global de la part de l'attaque, de la défensive et des unités spéciales.

«Toute l'année, j'ai dit que la journée où les trois facettes de notre jeu seraient à point, nos rivaux connaîtraient des moments difficiles, a mentionné Brown. Nous ne sommes pas excités outre mesure car nous avons un autre match à jouer cette semaine. Je savais ce que nous étions capables d'accomplir et nous l'avons fait. Si vous jetez un coup d'oeil à notre alignement, tous les morceaux du casse-tête sont à la bonne place.»

De son côté, l'entraîneur-chef Tom Higgins est d'avis que le fait d'avoir joué un match dans le nouveau domicile des Tiger-Cats, où le veut peut être un facteur important, aidera son équipe.

«Nous avons beaucoup appris sur la façon de gérer le vent, et je pense que nous avons tous hâte d'y retourner. Mon plus grand défi est de m'assurer que les joueurs ne seront pas trop excités. Les joueurs ont appris leurs leçons et savent très bien pourquoi nous n'avons pas gagné ce match.»

Une question portant sur l'importance du tirage au sort avant le match a par ailleurs fait sourire Higgins. L'équipe qui aura la chance de son côté lors du tirage au sort pourrait fort bien profiter de l'avantage du vent au quatrième quart.

«À titre de visiteurs, nous devons choisir pile ou face. Nous allons choisir pile. C'est ce que nous avons fait toute la saison. C'est une décision que nous avons prise avant le début de la saison, et nous avons gagné plus souvent qu'autrement. Je sais que nous sommes en haut de 50 pour cent en choisissant pile», a lancé Higgins.

Ce dernier aura toutefois une décision à prendre au poste de demi offensif. Il semble que Tyrell Sutton, qui a raté la rencontre de dimanche en raison d'une blessure à une cheville, sera de retour pour la séance d'entraînement de mercredi. En son absence, Brandon Rutley a amassé des gains de 95 verges en 15 courses.

«Nous sommes sortis de notre match en assez bonne santé, a confié Higgins. Je pense que tous ceux qui ont pris part à la rencontre seront en mesure de s'entraîner», a fait savoir Higgins.

PLUS:pc