NOUVELLES

La leçon à tirer chez le Canadien, c'est qu'on doit jamais déroger du plan

18/11/2014 11:47 EST | Actualisé 18/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - La grande leçon que les joueurs du Canadien disent avoir tirée de la défaite de 4-0 contre les Penguins de Pittsburgh, c'est qu'ils ne doivent jamais déroger du plan établi.

«Nous devons comprendre l'importance de toujours respecter le plan même si nous n'obtenons pas les bonds favorables tôt dans les matchs», a affirmé le défenseur P.K. Subban.

«Quelques bonds n'ont pas tourné en notre faveur au début, et nous avons abandonné notre structure, a-t-il repris. Nous devons mieux gérer la rondelle. Ça nous a coûté le match. Quand on donne des chances à ces gars-là, ils vont en profiter.»

L'attaquant Max Pacioretty a repris les mêmes propos que son coéquipier, en qualifiant de plus l'exécution de l'équipe de «très mauvaise».

«Ça arrive quand nous essayons de trop en faire, a-t-il constaté. Pour que nous soyons efficaces, il nous faut placer la rondelle derrière les défenseurs adverses. Nous ne l'avons pas suffisamment fait au début.»

Le Canadien a été loin d'avoir été à la hauteur de sa réputation de premier de classe cette saison.

«On dirait que nos séquences de succès se terminent toujours par de cuisantes défaites, a noté Pacioretty. C'est frustrant parce que c'était un autre de ces matchs où nous voulions passer un message (à travers la ligue). Nous n'avons pas été à la hauteur. Nous avons un autre gros match devant nous, jeudi (face aux Blues de St.Louis).

«Si nous nous laissons démoraliser par une défaite comme celle-là, c'est que nous ne méritons pas d'être là où nous sommes au classement actuellement. Les bonnes équipes et les bons joueurs trouvent des façons de se ressaisir rapidement. C'est ce que nous tenterons de faire dès jeudi.»

Subban a renchéri en soutenant que le Canadien n'a rien à envier aux Penguins.

«Nous affrontions une bonne équipe, mais nous allons en affronter plusieurs autres d'ici la fin. Nous devons utiliser cette expérience en vue de ces gros matchs à venir. C'est quand nous préconisons un style simple, que nous ne tentons pas de trop en faire, que nous sommes à notre mieux.»

Johnston satisfait

Pour l'entraîneur des Penguins Mike Johnston, ses troupiers ont admirablement bien relevé le défi.

«Nous avions mis les gars au défi parce que nous savions combien le Canadien peut être redoutable grâce à son rapide jeu de transition. Nous avons été très solides en défense et nous avons saisi les occasions à l'attaque quand elles se sont présentées. C'était important de les faire jouer sur les talons tôt dans la soirée. Notre jeu de puissance a également réussi un but. Nous avons été bons du début jusqu'à la fin. Et, quand en troisième période nous avons commis quelques erreurs en zone centrale, `Flower' (Fleury) a été alerte.»

C'était le premier match du jeune défenseur Olli Maata depuis qu'il a été opéré pour une tumeur cancéreuse au cou.

«Il a été solide comme il peut l'être, a dit Johnston. Il est fiable et efficace. Nous ne passons pas beaucoup de temps dans notre zone quand c'est lui qui va récupérer la rondelle.»

Maata s'est simplement dit heureux de recommencer à jouer au hockey et de ne plus à avoir à s'inquiéter de son état de santé.

«Ce premier match n'a pas été le plus facile, mais c'est une bonne chose que les gars aient bien joué», a-t-il résumé.

PLUS:pc