NOUVELLES

Recyclage des appareils électroniques: encore loin du compte

17/11/2014 06:53 EST | Actualisé 17/11/2014 06:54 EST
Shutterstock
old cellphones in the...

Le programme québécois de recyclage des appareils électroniques mis en place en 2012 est encore loin de son objectif de récupérer 3 kilos de matériel électronique par Québécois par année.

D'après un reportage de Jean-François Nadeau

En 2013, la quantité d'appareils électroniques recyclés représentait l'équivalent de 1,3 kilogramme de matériel par Québécois, soit environ 40 % de l'objectif fixé par l'ARPE-Québec.

Depuis juillet 2012, le programme géré par l'Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (l'ARPE-Québec) a permis de récupérer plus de 12 000 tonnes métriques de produits électroniques qui n'ont pas fini leurs jours dans un site d'enfouissement.

Le programme québécois de recyclage des appareils électroniques est un des plus jeunes au pays et demeure peu connu du grand public.

« On se rend compte que les gens, monsieur, madame Tout-le-Monde n'est pas nécessairement au courant d'où aller porter son matériel, son vieux téléviseur », dit Nadine Bouchard, adjointe administrative du Réseau québécois des centres de formation en entreprise et récupération (CFER).

500 lieux de dépôt

Les vieux téléviseurs, postes de radio, ordinateurs, consoles de jeux vidéos, téléphone cellulaires, notamment, peuvent être rapportés dans un des 500 lieux de dépôt de la province, dont 35 dans la région de Québec.

Le centre de distribution d'Ameublements Tanguay à Québec est un des points de dépôt. Louis-Philippe Auger de chez Tanguay se dit très surpris du nombre de vieux appareils en circulation.

« Il y a beaucoup de gens qui ont encore leur vieux téléviseur, leur vieille radio. On recycle entre 50 et 60 000 livres par mois de vieux appareils. [...] En volume, on recycle plus qu'on va livrer de nouveaux appareils », dit-il.

Les appareils électroniques sont ensuite acheminés dans des ateliers de recyclage comme le CFER de Bellechasse. Une cinquantaine d'élèves en formation professionnelle les trient et les démontent. Les cartes, films, aluminium, acier, plastique sont recyclés.

Utilisation des écofrais

Le budget du programme géré par l'ARPE-Québec provient des écofrais que les consommateurs doivent débourser chaque fois qu'ils achètent un nouvel appareil électronique.

Écofrais facturés aux clients lors de l'achat d'un appareil neuf :

  • Appareils cellulaires, 0,10;
  • Téléphones conventionnels, 0,85;
  • Ordinateur portable, 1,20;
  • Ordinateur de bureau, 5,50;
  • Ensemble de cinéma maison, 6;
  • Imprimantes et télécopieurs, 7,75;
  • Téléviseur, de 11,50 à 39,50.

Ces frais déterminés par un organisme indépendant sont destinés à plusieurs usages, fait savoir Dominique Levesque, directrice générale de l'ARPE-Québec

« Tous les écofrais qui sont recueillis servent à la gestion du programme, donc la collecte, le transport, le recyclage responsable, la gestion du programme et aussi tout le développement du programme de sensibilisation et d'éducation pour la population et les entreprises du Québec », explique-t-elle.

En 2013, l'ARPE-Québec a perçu près de 45 millions de dollars en écofrais. Une fois les dépenses du programme soustraites, il restait un surplus de 37 millions de dollars.

Selon Recyc-Québec, il ne s'agit pas d'un profit, mais d'un fonds nécessaire pour assurer la poursuite des opérations. La réglementation oblige l'organisme à conserver un fonds d'opération d'au moins six mois.

Faire connaître le programme

Une campagne publicitaire a été lancée récemment pour faire davantage connaître le programme et inciter les Québécois à rapporter leurs appareils électroniques désuets dans un lieu de dépôt.

Des dépliants ont été distribués dans les boîtes aux lettres un peu partout au Québec.

Un peu plus d'une centaine d'appareils font partie de la liste des objets recyclables. Les gros électroménagers, les micro-ondes et les instruments de musique électroniques pourraient être ajoutés en 2015.

Ces appareils font partie des programmes équivalents au Manitoba et en Colombie-Britannique.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 pays les plus énergivores