NOUVELLES

La police bosnienne arrête 12 hommes soupçonnés de crimes de guerre

17/11/2014 09:07 EST | Actualisé 17/01/2015 05:12 EST

SARAJEVO, Bosnie-Herzégovine - La police bosnienne a arrêté 12 personnes soupçonnées d'avoir commis des crimes de guerre.

Les suspects ont été épinglés dans la ville de Prijedor, dans le nord du pays, où les forces serbes ont commis des attaques brutales pendant la guerre de 1992-1995 qui a fait 100 000 morts.

Le bureau du procureur de Bosnie a déclaré par voie de communiqué, lundi, que les 12 hommes, tous d'anciens membres de l'armée et de la police bosniennes, sont soupçonnés de meurtres, de torture, de viols et d'autres crimes possiblement commis lors d'une attaque contre le village de Zecovi, où 150 musulmans bosniens — dont 29 femmes et enfants — ont été tués.

Les corps de certaines victimes ont été retrouvés dans une fosse commune de Tomasica — une des plus importantes jamais retrouvées en Bosnie. La fosse a été découverte l'an dernier.

Des milliers de personnes ont été tuées ou transportées vers des camps de concentration quand les Serbes ont tenté, en 1992, de chasser tous les non-Serbes de la région.

PLUS:pc