NOUVELLES

CM 2022: une dénonciatrice qatarie se plaint du rapport de la FIFA

17/11/2014 10:32 EST | Actualisé 17/01/2015 05:12 EST

GENÈVE - Une dénonciatrice qatarie s'est officiellement plainte du traitement que lui a réservé le juge de la FIFA Joachim Eckert dans son rapport sur les soupçons de corruption entourant l'attribution de la Coupe du monde 2022.

Phaedra Almajid a déclaré à l'Associated Press qu'elle avait écrit au procureur de la FIFA Michael Garcia parce que Eckert avait violé son droit à la confidentialité. Le message a été envoyé dimanche soir par courriel à la firme d'avocats de Manhattan où Garcia est partenaire.

Dans la plainte, consultée par Associated Press, elle a écrit que Eckert «me discrédite faussement afin de soutenir sa conclusion indéfendable que la candidature de décembre 2010 était entièrement acceptable.»

La plainte d'Almajid s'ajoute aux réactions négatives depuis la publication, jeudi, des commentaires d'Eckert sur le rapport de Garcia sur les soupçons de corruption entourant l'attribution des Coupes du monde de 2018 et 2022, remportées respectivement par la Russie et le Qatar.

La Russie et le Qatar ont toujours nié avoir posé des actes répréhensibles.

Garcia a lui-même déclaré que son travail a été déformé par Eckert et a fait appel à la FIFA. Il conteste la décision du juge allemand de classer l'affaire parce que les faits répréhensibles mis en évidence dans l'enquête «ne sont que de portée très limitée» et «loin d'atteindre un niveau qui impliquerait de se repencher sur le processus et encore moins de le rouvrir.»

Almajid a fourni des preuves à Garcia selon lesquelles des actions répréhensibles ont été posées par le comité de candidature du Qatar pendant qu'elle était responsable des médias internationaux jusqu'au début de 2010.

PLUS:pc