NOUVELLES

Le dossier criminel des chauffeurs de taxi du Québec sera examiné

16/11/2014 06:37 EST | Actualisé 16/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Le ministre québécois des Transports, Robert Poëti, devrait annoncer dimanche que les antécédents criminels des chauffeurs de taxi seront dorénavant évalués avant qu’ils ne puissent obtenir un permis d’opération.

M. Poëti a convié les médias à une conférence de presse, dimanche, à Montréal. Il sera accompagné du maire Denis Coderre.

Selon Radio-Canada, les chauffeurs de taxi devront maintenant transmettre leur dossier criminel à une nouvelle instance provinciale qui en fera l'évaluation. Ce comité prendrait en considération le nombre d’infractions et leur gravité, de même que le contexte et le moment où elles ont été commises.

Plusieurs villes canadiennes ont déjà adopté une telle initiative.

Il y a environ 11 000 taxis à Montréal et 6000 autres dans le reste de la province.

PLUS:pc