NOUVELLES

Kevin Harvick gagne à Homestead et remporte le championnat de la Coupe Sprint

16/11/2014 07:08 EST | Actualisé 16/01/2015 05:12 EST

HOMESTEAD, États-Unis - Kevin Harvick a foncé devant ses compétiteurs, les doublant l'un après l'autre, et devançant deux autres pilotes dans la course au championnat lors de relances. Alors qu'il a filé vers la victoire et un premier championnat de la Coupe Sprint, il est devenu évident que le triomphe est la chose la plus importante sous la nouvelle formule des éliminatoires du championnat le plus prestigieux dans l'univers du NASCAR.

Harvick a gagné la dernière épreuve de la saison, dimanche au Homestead-Miami Speedway, alors qu'il est passé de la 12e à la première place lors des 15 derniers tours. Il n'avait pas à gagner la course, il devait simplement faire mieux que ses trois opposants dans la nouvelle mouture de la course au championnat de la Coupe Sprint.

Mais les quatre pilotes visaient la victoire afin de décrocher les grands honneurs, alors que Harvick, Denny Hamlin, Ryan Newman et Joey Logano tentaient tous de remporter un premier championnat en carrière.

«Tous les gars dans la course se sont retrouvés parmi les meneurs, a noté Harvick. J'allais donc garder la pédale dans le fond et espérer le mieux.»

Hamlin semblait en contrôle de la course de 400 milles quand on a sorti les drapeaux jaunes avec 20 tours à faire.

Les quatre équipes ont dû prendre des décisions qui ont finalement décidé du sort des quatre pilotes.

Joe Gibbs Racing a décidé de laisser Hamlin en piste, et il a glissé en deuxième place lors de la relance. Richard Childress Racing a donné deux pneus neufs à Ryan Newman, tandis que le chef d'équipe de Harvick, Rodney Childers, a opté pour un changement des quatre pneus.

Du côté de Penske, on avait prévu aussi changer les quatre pneus de Joey Logano, mais un problème d'équipement a détruit les espoirs de Logano, qui a glissé du sixième au 21e rang.

Harvick est revenu en piste en 12e place avec 15 tours à faire et peu de temps pour dépasser le trafic. Au moment où Hamlin doublait Jeff Gordon afin de passer en tête lors de la relance, Harvick a coiffé quatre voitures pour passer en septième place.

La course a à nouveau été interrompue et Hamlin, coincé sur ses pneus usés, savait qu'il se retrouvait en position précaire. Harvick, sur ses quatre pneus en bon état, s'est facilement frayé un chemin jusqu'en deuxième position.

«J'aimais nos chances, mais il n'y avait plus rien à faire à la fin, a mentionné Hamlin. La stratégie peut faire la différence et la nôtre n'a pas fonctionné en raison des autres interruptions.»

Harvick a dépassé Hamlin, tout comme Newman. Il y a eu une autre interruption, forçant Harvick à résister à un dernier assaut de Newman avec trois tours à compléter, mais il n'a jamais été menacé.

La victoire a permis à Harvick de terminer sa première saison chez Stewart-Haas Racing de la manière rêvée, après 13 saisons avec Richard Childress.

«Ça faisait 13 ans que j'essayais de gagner, a dit Harvick emparé par les émotions. La semaine a été difficile. Si ce n'avait été des coups de main de Jimmie Johnson et Tony Stewart, j'aurais été dans le trouble cette semaine. C'est gars-là m'ont aidé à passer à travers la semaine. Après chaque entraînement, Jimmie était là et lors des réunions, Tony me répétait de simplement d'aborder la course comme toutes les autres.»

PLUS:pc