NOUVELLES

Trois Brésiliens obtiennent de 20 à 23 ans de prison pour cannibalisme

15/11/2014 10:41 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST

SAO PAULO - Trois personnes accusées de cannibalisme au Brésil ont obtenu des peines de 20 à 23 ans de prison pour leurs crimes.

Les trois étaient accusés d'avoir tué deux femmes, d'avoir mangé des parties de leur corps et d'avoir utilisé de leur chair pour faire des pâtisseries qu'ils ont vendues.

Un jury composé de sept personnes au tribunal d'Olinda a annoncé ces sentences vendredi soir.

Jorge Beltrao Negromonte da Silveira a été condamné à 23 ans d'emprisonnement, alors que sa femme, Isabel Cristina Pires, et sa maîtresse, Bruna Cristina Oliveira da Silva, sont toutes deux condamnées à 20 ans de prison.

Leurs avocats ont indiqué aux journalistes qu'ils porteraient ces peines en appel.

Les trois ont été arrêtés en avril 2012. La police a affirmé qu'ils avaient avoué leurs crimes et dit qu'ils appartenaient à une secte qui prônait la «purification du monde et la réduction de sa population».

Le macabre trio avait attiré les femmes chez eux en leur promettant un emploi comme nounou. Les restes des deux femmes ont été trouvées dans la cour arrière de la maison.

Selon les autorités, les trois condamnées ont utilisé la chair des victimes pour faire des empadas, une pâtisserie brésilienne, qu'eux et un enfant qui vit avec eux ont mangées. Ils en ont aussi vendu à quelques voisins.

Peu après leur arrestation, la police a trouvé un livre de 50 pages écrit par Silveira qui portait le titre «Révélations d'un schizophrène», dans lequel il disait entendre des voix et être obsédé par l'idée de tuer des femmes.

PLUS:pc