NOUVELLES

Sommet du G20: des jeunes entrepreneurs espèrent des mesures anti-chômage

15/11/2014 05:37 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Alors que s’est ouvert samedi le sommet du G20, à Brisbane, en Australie, des jeunes entrepreneurs du monde entier ont dit espérer que les chefs d’État s’attarderont à trouver des solutions pour réduire le chômage chez les jeunes.

En juillet dernier lors du Sommet des jeunes entrepreneurs du G20, tenu également en Australie, la délégation canadienne dirigée notamment par le Québécois Winston Chan a proposé de soutenir davantage la création de nouvelles entreprises.

Au Canada, M. Chan a interpellé le ministre de l’Emploi et du Développement social, Jason Kenney, à ce sujet, ainsi que le président français François Hollande lors de sa visite à Montréal, le 4 novembre dernier.

Lui-même entrepreneur et ancien président du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, Winston Chan souhaite que les chefs d’État du G20 adoptent des mesures concernant l’entrepreneurship, car à son avis, leur objectif de stimuler la croissance économique des pays du G20 passe par de telles initiatives.

Selon lui, promouvoir l’emploi et l’esprit d’entreprise auprès des jeunes favorisera la croissance à moyen et long terme, engendrera des gains de productivité et réduira les risques sociaux.

Winston Chan estime qu’il faut permettre aux jeunes d’accéder à des postes créés sur mesure puisque cette génération ne s’intéresse plus autant qu’avant aux carrières traditionnelles.

Lors du dernier sommet, les jeunes entrepreneurs du G20 ont émis huit recommandations permettant de développer des écosystèmes entrepreneuriaux favorables aux jeunes. Parmi celles-ci, notons l’encouragement de l’investissement dans les entreprises en démarrage grâce à des incitatifs fiscaux, la mise en place d’une catégorie de prêts pour les nouvelles entreprises, et l’allègement des charges administratives pour les jeunes entrepreneurs.

PLUS:pc